peugeot4007

Il fallait au moins cette nouvelle boite de vitesse robotisée DSC pour que l’on reparle du SUV issu de l’association PSA/Mitsubishi. Que ce soit le 4007 ou le C-Crosser, ils sont presque invisibles sur nos routes, il faut dire à leur décharge que du coté de Peugeot et de Citroën, on n’y est pas allé de main morte avec la tarification de ces SUV, ce qui n’a pas du jouer en leur faveur sur le marché surtout face à des concurrents établis et souvent moins onéreux.

Ainsi, le 4007 DCS6 se voit il doté pour 2010 d’une boite robotisée à double embrayage ( Dual Clutch System ) avec une boite qui utilise le principe des deux arbres, un pour les rapports pairs et un pour les rapports impairs.

Cette boite de vitesse peut fonctionner soit en mode tout automatique en bénéficiant de deux modes de fonctionnement ( Drive et Sport ), soit en mode séquentiel en utilisant les palettes situées de part et d’autre du volant. Ainsi équipé, le 4007 2.2 HDi 156 propose toujours la même puissance ( 156 chevaux ) et le même couple ( 380 Nm ) que la version avec la BVM. La consommation mixte annoncée est de 7.3L/100km et les émissions de CO2 sont de 193 g/km ce qui n’est pas très brillant puisqu’un X3 30d de 218 chevaux fait presqu’aussi bien ( 196 g/km ) ainsi que le Q5 3.0L TDI de 240 chevaux (199 g/km ) ….

peugeot-4007-se-hr-02

Ce 4007 DCS6 profite aussi de quelques toutes petites améliorations de sa finition avec entre autres, une double sortie d’échappement, des inserts intérieurs chromés, un tableau de bord garni avec la casquette du combiné porte instruments surpiqué tout comme les contre portes. Enfin, le 4007 bénéficie d’un nouvel interface couleur lorsqu’il est vendu avec le GPS et le « gros » ordinateur de bord. Un bonheur !

Via Peugeot.