Délaissons un peu ce matin les allemandes et oublions quelques instants la nouvelle Audi A7 Sportback pour nous intéresser à une grande française, la Peugeot 607. Effectivement, Peugeot vient d’annoncer l’arrêt de la production de la grande berline sochalienne d’ici quelques semaines.

Née en octobre 1999, la Peugeot 607, voiture statutaire du contructeur de Franche Comté est arrivée sur le marché français à un moment où la Safrane et la très vieillissante XM arrivent en fin de vie ( 2000 ) et elle prend rapidement une bonne place sur notre marché grâce à son « puissant » moteur 2.2 L HDI de 136 chevaux.

Dotée d’un bon confort à la Peugeot ( ferme mais pas trop ) d’une tenue de route agréable voir assez vive ou sportive même, notamment avec le moteur V6 3.0 L qui représente à son lancement le haut de gamme. BM5, BVM6, BVA4, essence , diesel, cuir, velours, GPS avec écran couleur et quelques autres équipements font que la 607 est dans le rythme des allemandes mais hélas pour elle à l’export c’est une traction avec, surtout, des moteurs L4 et un V6 dépassés par la concurrence qui ne jure que par des L5, L6, V6, V8 ou au pire d’excellents 4 cylindre 2.0 L qui renvoie le petit moteur essence au rang de faire valoir.


Une voiture qui aurait pourtant pu séduire les amateurs de conduite car avec son train avant évoluées et ses essieux arrières à double triangulation, elle a de quoi être agréable à conduire. Restylée en 2004, la voiture reçoit enfin un V6 diesel performant ( 2.7 L de 204 chevaux  ) et une suspension pilotée recalibrée qui rend la 607 moins sportive et plus conforme à son statut de voiture de notable ou de préfet. Depuis 2005, la 607 vivotte et ce ne sont pas les petites évolutions qui la sauveront ou lui donneront une descendance.


Avec le temps et malgré un classissme bon teint, la voiture a tout de même vieilli dans son apparence  notamment dans l’habitacle où la planche de bord est sérieusement datée par rapport à la concurrence ( même par rapport à celle de le défunte Vel Satis ).

Après Vel Satis, c’est donc au tour de 607 de quitter la scène automobile après avoir été produite à un peu plus de 162.000 exemplaires , ce qui n’est pas mal mais loin des chiffres des XM, Safrane ( produites toutes les 2 à plus de 350.000 exemplaires  ) ou même 605 ( malgré sa cohorte de soucis  ) qui est sortie des chaines de Peugeot à plus de 252.000 exemplaires en 10 ans elle aussi… Reste désormais plus que la C6 pour représenter le haut de gamme à la française, souhaitons que son exclusivité la fasse perdurer encore quelques années.

Pour revenir à la Peugeot 607, sachez qu’en France en 2009, elle s’est vendue à 1118 exemplaires ( pas de chiffres pour cette année 2010 mais à titre d’exemple, certes sur un petit marché, Peugeot a vendu seulement 3 voitures au Pays Bas… alors combien de dizaines en France ??? ) . Rappelons nous que la 607 a aussi servi de base pour deux versions exclusives, la Paladine ( utilisé par notre président en 2007 ) et la Pescarolo  qui était une possible tentative française d’aller inquiéter les allemandes avec une version de près de 400 chevaux.

Revenons quelques instant sur la 607 Paladine, version landaulet développée fin 2000 par une entreprise défunte, Heuliez, avec le concours du sellier Hermès pour l’habitacle. Une auto qui a elle aussi rejoint le musée après sa sortie présidentielle de 2007.

Deux des trois grandes berlines française qui délaissent le segment en quelques mois, un beau score pour l’industrie automobile française et surement un manque de volonté, de réalisme ou de pragmatisme mariés à une obstination à faire autre chose que des tractions à L4  turbo diesel !

Souhaitons que la C6, presque aussi rare qu’une serie7 ou qu’une A8, perdure un peu car je doute que la nouvelle Renault Latitude ( dont nous n’avons plus de nouvelles depuis le printemps ??? ) soit en mesure de revendiquer un vrai statut HDG sur le marché et avec quelle réussite ? Mystère et boule de gomme …

Dernière information en provenance de chez Peugeot, la marque au Lion profite de l’occasion et de la venue de la 508 dans quelques mois pour arrêter la production des berlines et breaks 407 en version essence…

Pour les peugeotistes du site et les autres aussi, ces vidéos.

Et dire que pour la  607, Peugeot rêvait plus à un destin comme celui qui est en photo ci dessous que celui des parkings des préfectures ou des ministères… où l’on vient d’ailleurs d’engager les appels d’offres pour des 508 neuves pour faire… des économies !

( ps : n’étant pas un grand « spécialiste » de la firme de Sochaux, les amateurs de la marque me complèteront ou rectifieront et je les en remercie par avance ! 😉  )

Via Peugeot, Youtube.