Voici trois Peugeot que vous connaissez peut être ou peut être pas, sachant qu’elles n’ont jamais dépassé le stade du prototype et pourtant elles auraient pu faire une jolie carrière commerciale si les directions de Peugeot de l’époque avaient été moins frileuses.

Tout d’abord la Peugeot Z9 ou Coupé 607 qui fut réalisé en 2002 pour permettre à Peugeot d’aller jouer dans la cour de la Mercedes CLK. Développé sur la base d’une 607 V6 3.0 L, cette élégante proposition n’attendait que le feu vert de direction de l’époque pour être mise en production mais le feu vert ne vint jamais et ce grand coupé à la française resta dans les garages puis dans le musée Peugeot .

Un p’tit air de RCZ, non …

Retour dans les années 80 ( 1982 ) à une époque où Peugeot pense aux USA et surtout à faire évoluer sa gamme 505 pour séduire un peu plus de clients que les taxi new yorkais ou les « branchés » de Tribeca qui sont à l’époque des amateurs de la 505 break GTi ou Turbo …

Aussi la marque sochalienne envisage t-elle de développer un cabriolet mais aussi un coupé qui pourrait prendre la succession des superbes Coupé et Cabriolet 504.

Aussi Peugeot s’adresse au carrossier Cars& Concept pour développer d’abord un cabriolet puis un coupé qui devaient être à destination de Peugeot USA. Hélas ces deux autos développées sur la base de la 505 ( 2.0 L, 97 ch pour la cabriolet et 2.2 L Turbo, 150 ch  pour le coupé ) avec un empattement légèrement raccourci et une ligne arrière qui n’est pas sans rappeler un certain coupé BMW serie6…

Et pour finir, le coupé 505 Sport Concept de 1979 dessiné par Pininfarina qui devait allait concurrencer sur le amrché nord américain une certaine Fairlady Z à grand coup de V6 PRV 121 chevaux puis de 2.2 L Turbo 165 ch. Hélas devant les difficultés financières et alors que le lancement était programmé pour 1982, ce projet E27 prendra la direction du musée où il est toujours.

Hélas du temps de Peugeot sous la direction de Jacques Calvet, on préférait le conservatisme et le classissisme  français ou parfois un peu européen aux marchés lointains ( sauf pour l’Argentine ) et tous ces projets qui auraient pu avoir une vraie carrière n’eurent droit droit qu’au musée. On dira la même chose du projet Z9  qui 20 ans plus tard aura droit au même sort par frilosité de la direction du groupe sochalien.

Un coup de chapeau aux membres de l’Aventure Peugeot qui ont permis la conservation de ces belles autos.

Crédits photos : Jurgen_s, Aussiefrogs, Jano2106, ALMP1, M.Muller.

Vous pourrez retrouver leurs galeries sur FlickR.

http://www.flickr.com/