China’s Beijing Automotive Industry Holding Corp que vous connaissez surement sous le nom de BAIC ( ce sont eux qui ont racheté les droits et l’outillage des anciennes Saab 9-3 et 9-5 ) veut développer, en association avec Pininfarina, une nouvelle génération de 9-3 mais pas seulement !

Nous savons tous que le grand carrossier turinois va mal financièrement et que, malgré les efforts et les restructurations, rien ne change vraiment par la faute du manque de clients industriels, aussi il semble qu’il y ait un vrai appel d’offre pour le rachat ou le renflouement/prise de contrôle de la Carrozzeria Pininfarina.

Outre le groupe Bolloré qui semble candidat au rachat ( ?? ), les chinois à la grande puissance financière seraient entrain de se glisser dans le rangs des repreneurs potentiels ou des partenaires privilégiés du grand studio de style et de design italien. Attendons désormais que la « guerre pour le rachat ou la prise de contrôle » soit ouverte pour que les candidats dévoilent leurs jeux mais selon plusieurs sites économico-industiels, le puissant groupe chinois aurait de sérieuses chances si une bataille s’engageait !

Les autres postulants au rachat sont :

Chine : Brilliance Auto Group, Anhui Jiangling Automobile ( + BAIC )

Inde : Bajaj Auto, Mahindra & Mahindra

Europe : Magna International ( Canada/Autriche ), Bolloré ???? ( France )

Une affaire à suivre car elle est encore une fois l’exemple de la fragilité de l’automobile européenne et dans le cas présent italienne. Car si Pininfarina devenait chinois, nous pourrions craindre le pire sur le devenir du grand carrossier et pour s’en convaincre il suffit de voir ce qui va se jouer avec le cas Volvo dans les prochaines années car nous pourrions envisager à moyen terme du Pininfarina made in China et non made in Italia qui a tellement bien réussi à l’automobile ! Hélas…

Via InsideLine.