Enfin, façon de parler vu le temps du continent européen ces derniers temps! Ets suite à un boulversement dans l’espace temps intersidéral, ce Point Sécurité du Lundi a été publié le Samedi!

Quelques petits rappels quant à la conduite à adopter par temps de pluie. Mais avant de commencer, encore faudrait-il définir « par temps de pluie »! En effet cette expression ne signifie par qu’il pleut nécessairement mais qu’il s’agit d’un temps où il peut pleuvoir. Oui, c’est assez flou, par ailleurs les limitations de vitesses ne changent que lorsqu’il pleut ou que la chaussée est mouillée… Bon, mettons tout cela au clair.

Le ciel est couvert, gris profond et les dieux se préparent à pleurer, tout du moins on en a l’impression. Tout de suite: feux de croisement. C’est la moindre des choses dès que le temps est sombre, que la visibilité se dégrade. Par temps de pluie donc, même s’il ne pleut pas, il devient nécessaire de mettre ses feux de croisement.

Quant à la limitation de vitesse, ben vous respectez celle qui vous est indiquée sur la route, sauf si la chaussée est mouillée.

Justement, s’il pleut ou que la chaussée est mouillée, quelle vitesse adopter? Et bien d’un côté on a le code de la route qui nous dit: sur Autoroute, 110 km/h au lieu de 130, sur Route pour Automobile 100 km/h au lieu de 110, et sur route diminuer d’environ 10 km/h. Ca c’est le côté théorique de la chose. Maintenant d’un côté plus logique, on ne va pas raisonner en tant qu’excès de vitesse, mais de vitesse excessive. Adaptez votre vitesse à votre sensation! Si vous êtes bien à l’aise sur la route, que vous anticipez bien chaque évènement, pas besoin de rouler à 60 quand c’est limité à 90. Par contre si vous avez du mal, ralentissez jusqu’à être sûr. Derrière vous, s’ils ne sont pas contents, ils attendront où doubleront à leurs risques et périls.

La chose à retenir, vous le savez, c’est la distance de freinage qui augmente tout comme le risque d’aquaplaning. On ne fait plus vraiment attention à cette augmentation de la distance de freinage avec l’expérience, c’est en effet quand on débute que l’on s’en rend compte très facilement. Nouvelle conséquence donc, augmenter sa distance de sécurité avec le véhicule qui nous précède.

Les feux de brouillard alors, dans tout cela? Lorsqu’il pleut, et s’il pleut (pas un temps de pluie) vous pouvez, si vous le souhaitez, mettre vos feux de brouillard avants. Mais attention pour les feux de brouillard arrières, vous devez les mettre si la visibilité est très faible (moins de 50 mètres). Si la visibilité est meilleure que cela, les feux de brouillard arrières sont interdits!

Enfin et pour terminer, en ville. N’oubliez pas qu’il existe des piétons qui, même sur les trottoirs, peuvent être victimes de la négligence des conducteurs. Si vous voyez une belle et magnifique flaque d’eau, avec des piétons à côté… ralentissez, évitez la flaque si possible.

Sur ce, bonne semaine chaude sans pluie !

Retrouvez les précédents Points de Sécurité du Lundi en cliquant ici.