Lorsque nous avons reçu le communiqué de presse de Porsche pour le salon de Genève, c’était un peu la déception… Nous attendions de pied ferme la phase 2 de la Porsche 991 GT3 mais rien à l’horizon. Et puis, sortie de nulle part, la voilà ! Voyons ensemble sur quels points cette phase évolue.

Tout d’abord, le moteur est directement issu de la compétition et, selon Porsche, il est pratiquement inchangé par rapport à la GT3 Cup. Il développe cette fois-ci 500 chevaux soit 25 de plus que la précédente version. Il est livré avec la boite automatique à double embrayage PDK mais on peut, enfin, opter pour une boite manuelle (Dieu soit loué). Avec la boite PDK, la vitesse maximale est de 318 km/h et le 0 à 100 km/h est atteint en 3,4 secondes (315 km/h et 3,5 secondes pour la phase 1). Dans le cas de la boite manuelle, le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes mais la vitesse maximale grappille 2 km/h pour atteindre 320 km/h.

Pour la partie extérieure, la Porsche 991 GT3 phase 2 bénéficie d’un léger restylage au niveau des pare chocs avant et arrière ainsi qu’au niveau du diffuseur. L’aéro aurait également été retravaillée tout comme la dynamique du châssis.

A l’intérieur, elle hérite du volant de la 918 qui a déjà été étendu à presque toute la gamme. La Porsche 991 GT3 phase 2 est livrée de série avec des sièges sport mais on peut opter au choix pour des sièges un peu plus sportifs ou même des baquets en carbone. Elle intègre aussi la « Track Precision app », pour mesurer ses temps sur circuit et analyser le tout via son smartphone.

Cette nouvelle Porsche 991 GT3 phase 2 évolue peu mais propose une nouveauté conséquente en la boite de vitesse manuelle que beaucoup regrettaient sur la GT3. C’est un choix qu’on ne peut que saluer et qui devrait ravir les puristes, mais aussi les adeptes du plaisir de conduite au delà de la performance pure et dure.

Crédits photo : Porsche