porsche1

Longtemps fleuron de la rentabilité dans le secteur automobile, il semblerait que Porsche n’ait finalement pas les reins aussi solides qu’il voulait bien nous le faire croire jusqu’à peu.

En effet, on se souvient du rachat massif d’actions VW, puis de la récente tentative de fusion pure et simple entre les deux groupes. La dette de Porsche s’élève désormais à 9 milliards (soit 50% de plus que Chrysler, pour info) après la prise de 51% de parts dans VW. Ironie du sort, c’est bien VW qui a prêté pas moins de 700 millions d’euros afin de permettre à Porsche d’éviter de justesse … le dépôt de bilan, en mars. Les garanties du prêts ne sont valables qu’un an, et dans le même temps Porsche a encore besoin de 2.5 milliards supplémentaires pour rester dans la course. Le gouvernement Allemand joue pour le moment la montre, alors qu’une demande à hauteur de 100 millions d’euros a été faite auprès de celui-ci

Bien entendu, la perspective d’un rachat de VW par Porsche est pour le moment en suspend. C’est ce qu’il s’appelle avoir les yeux plus gros que le ventre.

via Autoblog