Elle est avec la 356, l’une des fondatrices du mythe Porsche tant par ses performances en course ( victoire à la Targa Florio, Mille Miglia, Carrera Panamericana ), ses dizaines de victoires sur piste et en rallye que par Little Bastard, la 550 Spyder dans laquelle s’est tué James Dean en 1955 à Cholame en Californie.

Elle reste une fabuleuse auto, légère, vive, précise, plutôt élégante qui séduit tous les porschistes mais aussi les autres.

Les performances de la 550 étaient étonnantes pour l’époque  ( 1953-1956 ) puisqu’avec son flatfour de 1498 cm3, ses 110 ch, sa BVM4, la 550 spyder atteignait les 210 km/h grâce à un poids plume de 590 kg. Elle se verra ensuite modifiée avec une version RS qui développait entre 135 et 140 ch qui autorisait une Vmax de 240 km/h et un 1000 mètres abattu en 26.5 secondes. Aussi pour le plaisir, je vous propose de redécouvrir une 550 Spyder ( phase 2 reconnaissable aux phares avants inclinés dans le bon sens et aux ailes arrières moins marquées ) lors du week end du Goodwood Revival en compagnie d’Andy Prill et d’une ambiance toute britannique fort sympathique.

Un agréable moment avec une voiture sportive très réussie qui séduit encore beaucoup tant par son allure que pour ses capacités routières et sportives, notamment en VHC.

Via Porsche, Youtube.