IMG_1280

Après sept ans de bons et loyaux services, la Giulietta s’offre un (petit) lifting afin de reconquérir le cœur de Romeo et, accessoirement, rester dans la course dans un segment C bien chargé.

2016 devrait être l’année d’Alfa ! Avant la sortie tant espérée et maintes fois repoussée de la Giulia et le restylage de la petite MiTo, le constructeur transalpin s’est occupé de sa compacte, écoulée à 33 500 unités en France depuis son lancement en 2009.

Annoncée le jour de la Saint-Romeo (chapeau le marketing !), la Giulietta voit ainsi sa copie légèrement revue pour adopter les deniers canons du design de la marque au Biscione lancés sur la Giulia. La compacte se voit ainsi doter d’une nouvelle calandre et d’une partie inférieur du museau revue afin de renforcer l’air de famille avec la grande berline et mettre en valeur le mythique Trilobo. La Giu’ se pare du nouveau logo de la marque, déplace son patronyme en-bas à gauche de la malle avec une nouvelle police, se dote des mêmes coloris que la Giulia, se chausse de nouvelles jantes et assombrit son regard. Pour l’anecdote, le Rouge Alfa devient la couleur par défaut (et donc offerte) sur la Giulietta… Pas de chamboulements, donc, mais une évolution toute en finesse pour donner un peu de modernité à une voiture qui n’a quasiment pas pris une ride malgré sept ans de carrière.

À bord, la présentation générale reste identique à l’actuelle, à la différence près des matériaux utilisés qui montent en gamme et offrent un intérieur mieux fini et plus cosy. Les versions présentées étaient des pré-séries (ce qui explique des ajustements approximatifs), mais la Giulietta fait un bon en avant avec une profusion de cuirs et de plastiques moussés sur les versions supérieures à bord desquelles nous pouvions monter. Le système multimédia est lui mis à jour avec l’arrivée du Uconnect Live, qui, comme son nom l’indique, connecte la voiture à internet via votre smartphone afin d’aller chercher  vos listes de lecture Deezer ou recevoir le traffic TomTom directement depuis l’écran 6,5 pouces. Autre petit raffinement technologique, la « nouvelle » Giulietta intègre désormais un nouveau système de suivi de la conduite, l’Alfa Romeo Performance, avec une app permettant de visualiser ses statistiques de conduite, de mesurer ses performances en conduite sportive et/ou de recevoir des conseils pour optimiser sa consommation.

Sous le capot, et c’est sûrement là que les modifications sont les plus importantes, la Giu’ abandonne ses motorisations les moins puissantes et suit donc le positionnement dynamique entamé avec la Giulia. La compacte voit ainsi son ticket d’entrée confier au 1.6 JTDm de 120 ch pouvant être accouplé à la boite à double embrayage TCT, une configuration de choix pour les flottes avec une consommation annoncée de 3,8 L / 100 km et des rejets de 99 g/km de C02. Pas de changements au-delà avec notamment le maintien au catalogue des 1.4 MultiAir 150 ch et 170 ch TCT, 2.0 JTDm 150 ch et 175 ch TCT mais aussi le 1750 de 240 chevaux de la QV, devenue à l’occasion Veloce.

La gamme a elle été affinée et simplifié pour n’avoir plus que quatre niveaux de finitions (et une version Business), allant de la Giulietta (tout-court) à la Giulietta Veloce, déclinaison haut-de-gamme et sportive remplaçant la Quadrifoglio Verde (l’appellation étant maintenant réservée à des modèles plus exclusifs) qui se voit doter d’inserts rouges sur la calandre et un peu partout pour renforcer son côté sportif. Chaque niveau de finition se dotera de plus d’équipements tout en gardant à peu de chose près les prix de la génération actuelle. Généreux le Biscione !

Giulietta Veloce

Giulietta Veloce

Giulietta Veloce

Giulietta Veloce

Niveau tarifs, la Giulietta débute à 21 690 € en essence avec le 1.4 TB 120 ch et 24 690 € en diesel avec le JTDm 120 ch (+ 500 € par rapport à la précédente malgré la hausse de puissance des moteurs). Commercialisée le 11 mars prochain, nous aurons en parallèle l’occasion de vous en proposer un essai complet. Avec une bouille actualisée, un intérieur modernisé et une gamme dynamisée, la Giulietta a toutes les clés en mains pour reconquérir le cœur de Romeo avant son remplacement prévu à l’horizon 2018. Prochaine étape, la MiTo !

Tarifs Giulietta 2016

Tarifs Giulietta 2016

IMG_1274

Merci à Alfa Romeo France pour l’invitation et au Motor Village pour l’accueil.

Photos : Victor Desmet.