Comme chaque année, c’est la présentation des nouvelles monoplaces et les premiers essais privés qui sonnent le début de la nouvelle saison. Une première hiérarchie va petit à petit se dessiner, le bluff va faire son entrée entre les différentes écuries, etc… Faisons un point sur ce qui nous attend jusqu’au départ de la première course de l’année à Bahrein, le 13 mars.

La première écurie a présenter sa nouvelle voiture sera la Scuderia Ferrari, le 28 janvier, à Maranello. Pas de grande présentation cette année encore, mais quelques photographies prisent dans les ateliers avant un rapide shakedown sur la piste de Fiorano. La monoplace 2011, dont on ignore encore le nom, est en cours d’assemblage, Fernando Alonso et Felipe Massa ont même déjà moulé leurs baquets : Ferrari est apparemment légèrement en avance sur ses concurrents.  Le châssis n°288, équipé d’un Kers (système de récupération de l’énergie cinétique) développé conjointement avec Magnetti Marelli, qui est une évolution du système utilisé en 2009, prendra ensuite la route de Valencia pour les premiers essais privés : c’est Fernando Alonso qui débutera au volant de la nouvelle Ferrari en Espagne.

C’est en effet à Valencia que beaucoup d’écuries présenteront leurs nouvelles monoplaces : la majorité des équipes profite des premiers essais de l’année, sur le circuit permanent Ricardo Tormo, pour dévoiler leurs nouvelles montures, et se contente donc de photographies dans les paddocks en guise de présentation officielle. Sauber Motorsport ouvrira les hostilités dès le 31 janvier, à 11h15 très précisément : la C30 de Kamui Kobayashi et Sergio Perez, qui sera équipée d’un moteur et d’un Kers d’origine Ferrari, fera ses premiers tours de roues dès l’après midi, dans le cadre d’un tournage publicitaire. C’est le pilote japonais qui débutera sur la monoplace lors des premiers essais. Le même jour, Lotus Renault GP, ex Renault F1 Team, présentera sa R31. La monoplace sera, elle aussi, équipée d’un Kers, dérivé tout droit de la version 2009 de l’écurie française. C’est le russe Vitaly Petrov qui sera le premier à se mettre au bord de la monoplace, le lendemain. Lotus Renault GP a déjà présenté sa livrée noire et or, qui a déjà beaucoup fait parler, sur une R30 remaquillée.

Le 1er février, toujours dans le paddock du circuit de Valencia, ce n’est pas moins cinq écuries qui présenteront leur nouvelle monoplace. L’écurie championne du monde Red Bull Racing dévoilera donc sa RB7, toujours propulsée par un moteur Renault. C’est une première pour l’équipe autrichienne, la nouvelle monoplace sera équipée du Kers Renault : la RB5 de 2009 n’était pas pourvu de ce mécanisme, et c’est donc un nouveau défi pour Adrien Newey, qui devra intégrer parfaitement le Kers dans ce qui est annoncé comme une évolution de la RB6 de 2010. L’écurie sœur, la Scuderia Toro Rosso, présentera aussi sa voiture quelques minutes avant la première séance d’essais privés de l’année. La STR6 sera toujours équipé du moteur Ferrari, ainsi que de son Kers : le système étant indissociable du moteur, STR ne pourra donc pas profiter des avancées de Red Bull dans ce domaine. Il faut dire que, pour la première fois depuis le rachat de Minardi, l’écurie a du concevoir sa monoplace totalement indépendamment de RBR : les saisons précédentes, Red Bull et Toro Rosso profitaient d’une faille du règlement qui n’existe plus et qui autorisait la filiale Red Bull Technology de dessiner un seul châssis pour les deux écuries. C’est le suisse Sebastien Buemi qui fera tourner pour la première fois la STR6.

Williams F1 Team présentera aussi sa monoplace le 1er février : l’écurie anglaise dispose toujours d’un moteur Cosworth, et la FW33 profitera d’un Kers maison à batterie. L’idée d’un Kers à volant d’inertie a été depuis longtemps abandonné à cause de son encombrement. Chez Williams, on place beaucoup d’espoir dans la nouvelle voiture, qui a était qualifiée d’ « aventureuse » par Patrick Head : « C’est vrai que Rubens a dit aux médias qu’il pensait que la voiture avait un look radical mais de mon côté je pense qu’elle est juste plus aventureuse que notre voiture 2010. Pour gagner des places sur la grille, il le faut ». C’est le vétéran Rubens Barrichello qui effectuera les premiers kilomètres à bord de la future FW33, dont la livrée a été dévoilé au Venezuela, lors d’une tournée promotionnelle pour son nouveau sponsor, le pétrolier PDVSA. Mercedes GP présentera sa MGP W02 à 9h20, le même jour. La nouvelle monoplace de Schumacher et Rosberg, qui sera mûe par un moteur et un Kers maison, aura pour objectif d’emmener les deux pilotes à la victoire, voir plus encore, selon Norbert Haug : « Cette saison notre but sera donc de nous battre régulièrement pour la victoire et nous voulons prétendre à la lutte pour les deux titres ». Enfin, ce sera au tour de Team Lotus, ex Lotus Racing, de faire sa présentation à Valencia. Il y a du changement en 2011 dans l’écurie anglo-malaisienne : l’écurie passe de Cosworth à Renault du coté moteur, et le motoriste français fournirait aussi son système Kers. Là aussi, on attend beaucoup de la nouvelle monoplace, qui restera verte et jaune l’année prochaine. Mike Gascoyne, le directeur technique, pense même que Team Lotus « doit pouvoir se battre avec Toro Rosso, Sauber, Force India et même Williams ». Affaire à suivre pour cette équipe qui veut prendre sa revanche après l’affront qu’elle a subit de la part de Proton et Group Lotus.

C’est assez important pour le noter, Mclaren Racing n’apportera pas la nouvelle MP4-26 à Valencia, puisque c’est avec une MP4-25 de 2010 modifiée que l’écurie anglaise prendra part aux premiers essais de l’année. En effet, le nouvel attelage des deux champions du monde Britanniques sera présenté lors d’un show à Berlin dans la Kaisersaal, le 4 février prochain à midi. On aurait pu penser que Mclaren voulait rendre hommage à Mercedes, qui n’aura plus aucune part dans l’écurie d’ici fin 2012, mais il n’en est rien : c’est à la demande de son sponsor principal, Vodafone, que la présentation s’effectuera dans la capitale allemande, afin de promouvoir sa branche locale. Pour rappel, Mercedes motorisera Mclaren jusqu’en 2015 au moins. La MP4-26 débutera donc à Jerez, le 10 février, mais on ne sait toujours pas qui de Hamilton ou de Button sera à son bord.

Cette seconde semaine de tests marquera aussi l’arrivé de la VJM04, la nouvelle Force India. L’écurie indienne se rendra tout de même à Valencia, mais avec la monoplace 2010. On ne sait toujours pas officiellement qui pilotera les deux VJM04 en course et en essais privés, mais on se dirigerait vraisemblablement vers un duo Adrian Sutil – Paul di Resta, avec comme troisième pilote l’ancien pilote Williams, Nico Hulkenberg. L’écurie, qui aura droit cette année à un Grand Prix national, communique peu ces derniers temps : elle avait néanmoins annoncé dès l’été dernier que sa VJM04 serait équipée du Kers d’origine Mercedes. L’écurie Virgin Racing présentera aussi sa nouvelle monoplace le 10 février, quelques heures avant les premiers tours de pistes. La VR-02 sera toujours propulsée par le bloc Cosworth, mais sera une des seules monoplaces qui ne sera pas équipée du Kers. L’équipe anglaise ne souhaite pas s’embarrasser avec l’intégration coûteuse du système de récupération d’énergie cinétique alors qu’elle doit encore faire beaucoup de progrès au niveau du châssis. Nick Wirth, le directeur technique, estime que l’écurie avait perdu du temps l’année dernière en mettant prématurément la VR-01 sur la piste, et espère donc profiter des dix jours supplémentaires entre le début des essais à Valencia et ceux de Jerez. On peut craindre que le jeune et débutant belge, Jerôme d’Ambrosio, ne dispose pas d’une voiture lui permettant de se mettre en valeur : outre son absence de Kers, la VR-02 a était entièrement conçu par ordinateur, comme l’année dernière. Enfin, on ne sait toujours pas quand Hispania Racing Team présentera sa F111. L’écurie espagnole a annoncé que sa nouvelle monoplace serait une simple évolution de la F110 de la saison dernière : la monoplace sera toujours motorisée par Cosworth et ne disposera pas de Kers. La situation est réellement préoccupante pour HRT, qui va amener une voiture de plus en plus dépassée pour la F1 : on peut en effet estimer qu’une simple évolution de son châssis ne lui fera pas rattraper son retard sur ses concurrents. On peut se demander comment Narain Karthikeyan, le seul pilote confirmé, pourra rester dans la zone des « 107% » en qualification, et donc placer sa F111 sur la grille de départ. HRT sera quand même présente à toutes les séances d’essais privés de l’inter-saison.

Toutes les écuries se rendront donc à toutes les séances prévues pour cette trêve hivernale, même si certaines ne débuterons pas dès le premier rendez-vous avec sa monoplace 2011. Le petit monde de la F1 se rendra successivement à Valencia, Jerez, Barcelone et enfin sur le circuit de Sakhir, à Bahrain. Un calendrier très espagnole qui se clôturera par une escapade au Moyen Orient, tout juste avant le début de la saison. Les équipes espèrent fuir le mauvais temps, et ainsi pouvoir développer tranquillement leurs nouvelles voitures.

Du 1er au 3 février 2011: Valencia
Du 10 au 13 février 2011: Jerez
Du 18 au 21 février 2011: Barcelone
Du 3 au 6 mars 2011: Sakhir

Enfin, cette inter-saison 2011 devrait nous permettre de répondre à plusieurs questions : quels seront les deux pilotes Force India ? L’écurie HRT sera-t-elle au départ à Bahrain ? Qui pilotera la seconde monoplace espagnole ? Aura-t-on quatre Lotus pour cette nouvelle saison ? Mais surtout, cette inter-saison nous permettra de dessiner une première hiérarchie entre les écuries. Mais attention, le bluff est roi en Formule 1.

Via MercedesGP, Worldcarfans, Renault-F1, Williams, f1-photo