Et ça continue, à croire que les bureaux de Toyota grouillent de chats noirs, que pour traverser les couloirs il faut passer sous des échelles et que les trèfles japonais n’ont que trois feuilles …. la mauvaise série se poursuit hélas pour le constructeur japonais qui va rappeler quelques 50.000 Toyota Séquoia ( après l’affaire Lexus GX 460 et les Corolla brésiliennes  ) pour un problème lié à l’ESP qui, sur les véhicules non remis à jours par le passé dans le réseau Toyota USA, entrainerait une mise en fonction du VSC à très faible vitesse ( < 10 km/h ) , qui pourrait ne pas rendre aussi vif à l’accélération que nécessaire le Séquoia lors d’un démarrage et ce pendant quelques secondes.

Il semble que Toyiota fasse se rappel vraiment à titre préventif car il n’y a eu aucun plainte déposée, ni enquête de la NHTSA à ce sujet. Pour information, il faut savoir que déjà plus de la moitié des véhicules concernés ont été remis à jours lors d’un passage en atelier depuis 2003 car le problème était identifié, solutionné et la mise à jour des SUV s’est faite au fur et à mesure. La note technique existe bien depuis 2003 et le problème a été solutionné en prodcution dans le courant de l’année 2003  pour les véhicules construits après les premiers symptômes. L’opération de remise à jour du logiciel de gestion du VSC ( =ESP ) ne prend que quelques minutes en atelier et les 50.000 clients sont prévenus par courrier.

Et un rappel de plus même si dans ce cas cela tient plus de l’anticipation d’un possible soucis que du réel problème sauf, peut être si  certains font des runs sauvages et nocturnes avec leur gros SUV et qu’ils ont rencontré le problème au démarrage… ce dont je doute ! Reste que si vous voyez un vol de corbeaux passer à gauche d’une Toyota, faites attention, elle pourrait soudainement avoir un problème ! 🙂

Via Toyota USA.