Oui, il y a même une version Gordini ! 😀

La Reliant Robin et Top Gear, une vraie histoire d’amour à l’anglaise entre les animateurs du show TV et la petite voiture à 3 roues du constructeur de Tamworth. Aussi je ne vous ferais pas le détail de cette étrangeté automobile dont les anglais ont seuls le secret mais quand même !

La Reliant Robin est née au début des années 70 et succède la Reliant Regal lancée en 1953. Un caisse en plastique, trois roues, un long museau, un moteur de 748cm3 qui developpe une petite trentaine de chevaux, une BVM4, un étrange répartition des masses et une allure comme seuls les designers britannique dans des grands moments de formes savent faire .

Je passerais sur la tenue de route très spéciale, les vibrations permanentes, le freinage qui demande de bien serrer les fesses avant d’être sur l’obstacle ou pire d’entrer dans un virage avec tout ce que cela peut entrainer avec une auto à trois roues disposées de la sorte !

Mais si je vous parle de la Reliant ce n’est pas parce que j’ai eu, lorsque je vivais en Grande Bretagne, le « privilège » de faire une ou deux balades à son bord mais c’est à cause de Top Gear et le fameux essai de la Robin en juillet dernier qui fait presque scandale auprès des clubs d’amateurs et des utilisateurs qui, via Barry Cloughton 78 ans, mênent la fronde ( dans le Telegraph, rubrique Motoring News  ) contre Clarkson pour avoir malmené et pas ou peu respecté la petite anglaise si spéciale ! Mauvaise conduite, mauvaise attitude au volant, dérision et j’en passe, alors pour le plaisir, voici le meilleur de Clarkson au volant de la Reliant.

Mais aussi le Stig en Robin…

Il y a aussi eu la version Hammond et May

Et pour finir, la version « naked » sur piste humide ou quand le light is right se déplace sur trois roues.

Enfin pour ceux qui veulent en apprendre un peu plus voici les images d’une documentation de la fin des années 70.

Ci dessous, la photo de l’homme par qui le scandale est arrivé et qui a fait explosé cette énorme affaire qui va secouer pendant longtemps les Iles britanniques.

Une chose est sure, si vous trouvez que la Robin est trop malmenée, trop « raillée », trop secouée voire même déshonorée, vous pouvez rejoindre le comité de soutien à la Reliant Robin créé par Barry Cloughton via le site du Telegraph… C’est vrai que la Robin comme la Regal ou la Rialto, c’est un vrai art de vivre à l’anglaise mais surtout un art de conduire réservé aux fins et talentueux chauffeurs du Royaume !

Et il y a même eu en Inde , une version familiale… si si

Via ReliantClub, TopGear, Youtube.