L’information est à porter au crédit du Directeur de Renault, Patrick Pelata, qui lors d’un entretien à Automobilwoche cette semaine laisse entendre que Renault étudie un nouveau crossover. Plus petit que le Koléos, ce futur crossover ne serait pas développé ou produit en Corée ou au Japon mais bel et bien en France.

Loin des 4.52 m du Koléos, ce futur petit SUV serait sur le marché pour faire face aux productions de PSA qui devraient arriver d’ici à 18 mois mais aussi au modèle de chez VW lui aussi en cours de développement actuellement ( avec Suzuki  qui remplacera alors son SX4 ) ou Ford ( B-Max ). Sur ce coup, Renault ne veut pas être un suiveur ou même un perdant mais plutôt un des premiers à être sur le segment pour prendre une vraie place qu’est déjà entrain de prendre le cousin japonais, le Juke. Pas plus d’informations à ce sujet mais une chose est sure c’est dans les tuyaux de Renault.

Dans l’interview de P.Pelata, on apprend « officiellement que le « Koléos » est insuccès, nous nous en doutions si l’on en juge par le peu de Koléos que nous voyons sur la route. Enfin il n’y aura pas de très grande Renault développée sur la base de la Samsung SM7. P.Pelata dit en substance : » la SM7 se vend très bien Russie et Chine ou sur certains marchés d’Asie mais elle est invendable en Europe ». Quant à la Latitude développée sur la SM5, on a la confirmation qu’elle n’ira pas chercher les premiums allemands ou japonais mais plutôt les Insignia, Mondéo, Passat et 508. Et qualitativement ou en matière d’quipement et de fonctionnalité, elle est au niveau des meilleures du segment. On n’en doute pas un instant d’ailleurs mais c’est du coté de la fadeur du dessin qu’il faut surtout aller chercher les remarques qui valent tout de même pour une partie  la concurrence !

Un petit SUV, pas de SM7 européenne et une Latitude très fiable mais pas premium… la clairvoyance serait elle de retour chez Renault ! Super .

Via Automobilwoche, Autoblog.