de-lorean-gm

Apparemment, le Dr Emmett Brown a exercé chez GM autour des années 1970. C’est ainsi que nous découvrons qu’en 1969 déjà, le constructeur américain avait dans les tuyaux un véhicule hybride

rappelant étrangement ce qui se fait de nos jours : un moteur électrique alimenté par des batteries, elles mêmes alimentées par un moteur thermique. Le tout enchâssé dans la magnifique Opel Kadett, capable avec un tel système de se mouvoir à la vitesse de 55 miles/heure, soit 88,5 km/heure.

D’après le commercial leaflet, le moteur thermique serait  « si silencieux qu’on n’aurait peine à le remarquer ». Et écologique qui plus est, grâce à une combustion externe autorisant un échappement des gaz virtuellement sans odeurs et avec un niveau de pollution très bas. Mouai.

gm-hybrid

Économie, écologie, silence, moteur hybride… des valeurs contemporaines que l’on retrouve donc dès 1969. Mais ce concept d’époque n’a jamais été mis en avant par GM lors de la promotion du Volt.

Voici donc un bel exemple de marketing à la Française, qui me rappelle un peu Citroën et sa fabuleuse promotion du Start & Stop, sorti depuis 2004 sur C3, reprit en masse par tout le monde depuis 2007/2008 (et même à l’identique sur la Smart Fortwo MHD, équipée du même module produit par Valeo que celui monté sur C3 à l’époque), mais jamais mis en avant par la marque aux chevrons alors qu’elle en a été le précurseur. Well done.

via CarDomain Blog