Ferrari 70 ansCela fait cette année 70 ans que le mythe Ferrari a débuté… Malgré la création en 1929 de la Scuderia Ferrari, ce n’est qu’en 1947 que Enzo Ferrari devient un constructeur à part entière. Afin de célébrer cette septième décennie de succès dans le domaine des voitures de sport, le salon Rétromobile qui ouvrira prochainement ses portes à Paris mettra à l’honneur la marque avec une petite rétrospective.

Ferrari est toujours très (très) bien représentée au salon chaque année, mais c’est très souvent la surprise et les voitures sont disséminées un peu partout sur les stands. Pour 2017, les organisateurs ont alors rassemblé au moins 7 voitures qui ont marqué l’histoire de la marque.

La première voiture sortie de l’usine de Maranello, la 125 S, ne sera pas de la partie, mais cette dernière n’existe plus que sous la forme d’une réplique officielle. La plus ancienne Ferrari du stand sera donc une 166 MM (pour Mille Miglia) carrossée par Touring. « 0014M » a terminé huitième aux 24 Heures de Spa en 1949, elle est authentique mais copie la livrée de la véritable gagnante des 24 Heures du Mans 1949 avec à son volant un certain Luigi Chinetti (008M). Le reste de l’année, elle est visible au musée des 24 Heures du Mans.

Non loin de là devrait se trouver une 500 F2, cette monoplace est la plus titrée de l’histoire de Ferrari avec deux titres mondiaux en 1952 et 1953.

Ferrari 70 ans

Que serait Ferrari sans les 250 ? Pas moins de 3 exemplaires bien différents seront exposés au salon. Tout d’abord une 250 LM (châssis 5975 GT) de 1965 prêtée par la Cité de l’Automobile de Mulhouse (Collection Schlumpf), ensuite une 250 GT Cabriolet Pinin Farina « Série 1 » (1193 GT) et enfin une 250 GT Passo Corto.

Pour terminer l’exposition, une 275 GTB de 1964 annoncée comme étant un très bel exemplaire à la livrée Bordeaux sera de la partie, accompagnée par une 312 B.

Si avec cela vous n’êtes pas rassasiés, nul doute que d’autres exemplaires de Ferrari seront exposées un peu partout dans le Hall 1 de la Porte de Versailles. C’est ainsi que l’on pouvait croiser les années présentes une Ferrari 250 GTO accompagnée d’une 330 GTO, la Ferrari 330 P4 #0858, une 250 TR (0716TR) et même toutes les supercars de la marque (288 GTO, F40, F50, Enzo). Plein d’autres bijoux de la marque se cachent parfois sur de plus petits stands discrets.

Pour informations, le salon ouvrira ses portes au grand public du 08 au 12 février 2017 de 10h à 19 ou 22h (selon les jours) avec un ticket d’entrée à 18 euros.

Crédits photos : Rétromobile – Thomas D. (Fast Auto)