Massacre au 195/55 R16, Pneumaticmovie, La nuit des Conti vivants, Pneudator ou Le Cinquième pneu ! On pourrait appliquer n’importe quel titre au film de serie B de Quentin Dupieux qui se veut un vrai roadmovie retraçant le parcours d’un pneu serialkiller qui prend plaisr à faire exploser la tête des gens qu’il croise …

Ce film sorti en novembre dernier ( mais présenté hors compétion à la quinzaine des réalisateurs ) est en passe de devenir un film culte pour les amteurs du genre. Et il faut être amateur pour suivre le périple sanglant d’une enveloppe de caoutchouc qui semble comme hypnotisée par une fille qui peut être le mène à grands coups de démonte pneu sous les yeux éffarés de voyeurs à jumelles. C’est déjanté, hors des clous, glissant, toujours à la limite de la sortie de route mais si on aime le style du réalisateur de Steack, on pourra trouver quelque plaisir à découvrir ce film qui a été tourné, non pas avec une caméra mais avec un bon APN Canon à 3000€  ( genre EOS 1D  ) comme se plait à le dire Quentin Dupieux .

Si je vous parle à retard de ce film, c’est parce qu’il sort dans quelques jours sur le grand marché américain du cinéma et nous devrions le trouver au printemps en DVD pour l’apprécier à sa juste valeur, vautrés dans le canapé, avec des potes à la maison et en dégustant une pizza accompagnée de la Bud’ ou du Coca Cola bien frais…

Et un pneu qui prend sa douche dans un motel, ça n’existe pas… Eh bien si !

Musique de Mr Oizo alias Q.Duprieux.

Via Rubber , Youtube.