Un jour, un nouveau SUV dans notre fil d’actualité. Aujourd’hui, Seat nous présente l’Arona.

Commençons par le nom. Voici ce que nous dit Wikipédia :

Arona est une commune de la province de Santa Cruz de Tenerife dans la communauté autonome des Îles Canaries en Espagne. Elle est située au sud de l’île de Tenerife.

La commune gère, avec sa voisine Adeje les centres touristiques de Playa de las Américas et Los Cristianos. C’est la troisième commune la plus peuplée de l’île derrière Santa Cruz de Tenerife et San Cristóbal de La Laguna, et la cinquième de l’archipel canarien.

Merci Wikipédia.

Passons au style extérieur. Surprise, surprise, l’Arona est le rejeton d’une Ibiza qui aurait copulé avec un Ateca. Protections sur les côtés et sabots sur les pare-chocs avant et arrière sont évidemment de la partie. Il va de soi que le biton est de sortie, avec un schéma de couleurs strictement identique au Renault Captur. Côté dimensions, avec 4,14m de long, il se situe pile poil dans la moyenne de la catégorie.

Côté habitacle, l’Arona a l’air de reprendre pièce pour pièce la planche de bord de l’Ibiza. Pas forcément une mauvaise chose, avec un graaaaand écran 8 pouces doté de toute la connectivité possible et imaginable (Apple CarPlay, Android Auto etc etc)…et une absence de Virtual Cockpit. Le coffre affiche lui une contenance de 400 litres…dans la moyenne de la catégorie, vous l’aurez deviné.

Et sous la carrosserie ? C’est bien évidemment la plate-forme MQB A0 qui est de la partie, permettant donc de recevoir pléthore d’aides à la conduite (ACC, freinage d’urgence automatique, Park Assist et tant d’autres) et pléthore de motorisations. On retrouve ainsi des 3 cylindres essence 1.0 de 95 & 115 ch, deux diesel 1.6 TDi de mêmes puissances que les essence et, en haut de la gamme, un 1.4 TSI de 150 ch, uniquement associé à la finition FR -et qui vient logiquement avec un kit carrosserie suggestif.

C’est à peu près tout ce qu’on pouvait dire que cet Arona. Prix et équipements restent pour l’instant inconnus, mais devraient être présentés à l’automne, pendant le salon de Francfort. Quant à moi, je repars me coucher.

Via Seat.