Après une vague esquisse dénommée « Aesthetics A », Mercedes lève le voile sur l’avenir de sa future gamme basse avec la Concept A Sedan. Et on peut dire que c’est plutôt réussi !

L’actuelle gamme basse de la marque (A, CLA, GLA, B) va débuter son renouvellement en 2018 et verra un certain remaniement de la gamme avec notamment l’arrivée d’un petit coupé et même d’un petit cabrio (remplaçant le SLC ?). Pour annoncer ses nouvelles tendances esthétiques, Mercedes vient de dévoiler un concept car qui vient quelque peu bouleverser le paysage. Tout d’abord, sa silhouette générale est très clairement celle d’une berline tricorps, une sorte de Classe C miniature. De par sa ligne de toit haute et sa malle très marquée, elle s’éloigne nettement de la ligne d’un CLA, plus typée coupé 4 portes. Est-ce annonciateur d’un nouveau modèle dans la gamme ? Ce ne serait pas forcément étonnant car la concurrence le propose déjà (Audi A3 Sedan ou la future BMW Série 2 Grand Coupé). Le profil est compact, râblé, plutôt dynamique, marqué par l’absence visible de montant central et des porte à faux très courts.

A regarder plus en détail, la A Sedan propose aussi plusieurs nouveautés esthétiques intéressantes. On passera sur la calandre Panamericana, vue dans un premier sur les coupés AMG GT, appelée à être déclinée sur les autres modèles AMG (voir la récente GLC 63) et qui visiblement pourrait être appelée sur le reste de la gamme. Plus intéressante est la forme des phares, très étirés, revenant largement sur le bouclier et les ailes. Leur coloris mauve est dû à un revêtement spécifique soumis à des ultra violets. Les feux arrières reviennent eux aussi largement sur l’aile, mais leur design est plus commun, déjà vue sur la CLA par exemple. Le bouclier avant est très largement aéré, peut être trop pour une version non sportive. Les dimensions sont plutôt généreuses pour un « bas de gamme » : avec 4,57 de long, 1,87 m de large et 1,45 m de haut, elle n’est pas spécialement compacte et ne rend que 11 cm à une Classe C !

Showcar dans l’âme, la A Sedan n’en oublie pas les gimmicks traditionnels du genre : jantes de 20″ et de mauvais goût chromées, et petits rétroviseurs. Dommage pour ces derniers qui ne verront sûrement pas la série, ils sont plutôt réussis. Pas d’habitacle visible, ni de motorisation annoncée, ce n’est clairement pas le but de l’exercice.

Basé sur la plate-forme MFA2, ce concept remet joliment à jour les codes esthétiques de Mercedes, sans pour autant les révolutionner. Evolution tout en douceur, mais très plaisante, dans un style que Gorden Wagener (chef du design de la marque) appelle la « pureté sensuelle ». Déclinaisons en série à suivre dès 2018. Rappelons que la gamme basse Mercedes représente plus de 635 000 ventes par an, il est donc hors de question de se louper sur ce marché très concurrentiel.

Crédits photos : Mercedes