C’est un premier semestre 2010 pas folichon qui s’est achevé dans le groupe néerlando-suédois avec la publication des résultats de Spyker et quelques nouvelles moroses du coté de Saab.

Commençons par les prévisions de ventes d’automobiles qui ne décolle pas ou presque puisque le groupe compte sur 40.000 à 50.000 ventes de Saab pour cette année 2010 et il semble d’ailleurs que l’on sera plus proche des 40-45.000 ( selon les experts du WSJ ) que des 50.000. Difficile dans ces conditions d’atteindre les 80.000 dès l’an prochain et les 120.000 à échéance de trois ans comme souhaité par le charmant Victor Muller qui a plus de pain sur la planche qu’il n’y paraissait !

La faute à des réseaux démantelés, des clients déçus, inquiets et partis depuis des années à la concurrence. Certes il y a la très réussie Saab 9-5 mais force est de constater que c’est une auto onéreuse encore en manque d’image, il faut désormais souhaiter que la 9-3 restylée soit correctement positionnée en terme de prix sur le marché pour reprendre du poil de la bête, que la 9-5 SW arrive, que le 9-4X séduise les 15 ou 18.000 clients annuels attendus et surtout que la 9-1 ( ou 92 ) arrive le plus vite possible car elle est la Saab attendue et c’est probablement elle qui mettra le groupe définitivement à l’abri de la mort qui rôde encore dans les parages de Trollhättan car s’ils faut compter sur les saabistes pour que Saab vivent c’est mal barré. Ils ont su pleurer, manifester, faire des sitting devant les bureaux de GM, ressortir leurs vieilles 900 et 9000, faire des albums sur Facebook, ils ne sont toujours pas revenus dans les concessions pour changer leurs autos de collection par des neuves qui permettraient à la marque suédoise de voir sereinement venir l’avenir. Ou alors le saabiste est un collectionneur nostalgique et radin…

Et ça ne va pas mieux du coté de la division « sportive de luxe » qu’est la très agréable firme Spyker, bébé de Victor Muller puisqu’on apprend que la marque, malgré un chiffre d’affaire de 243 millions d’euros, affiche des pertes de plus de 143 millions. pas évident dans ces conditions d’évoluer avec serennité vers l’avenir.

Spyker est toujours aussi confidentielle, renégocie sa fourniture de moteurs avec GM en lieu et place du V8 Audi, aucun distributeur n’a encore franchi le pas de mettre un  » corner » dans son show room, pas évident dans ces conditions de vendre plus de 40 ou 45 voitures par an alors qu’avec un réseau en place, ce chiffre pourrait aisément être multiplié par deux ou trois et annoncer un retour à l’équilibre pour les finances de la marque néerlandaise.

Mais rien de rien, aux dernières nouvelles obtenues auprès de confrères, les choses n’évoluent guère pour ne pas dire plus… les IC sont toujours autant absents, sauf peut être pour faire les beaux au volant de 9-5 ! Vraiment dommage, ce nouveau petit groupe mérite mieux, demande plus d’énergie de la part de son « encadrement » mais il semble que l’argent manque un peu tout comme la motivation de certains…

Contre mauvaise fortune, le groupe automobile fait ou tente de faire bonne figure et annonce qu’il possède suffisamment de liquidités pour s’autofinancer jusqu’à fin 2011, mais après…. difficile à dire surtout si des problèmes de trésorerie viennent perturber les développements des futures 9-3 et 9-1 vitales pour la marque suédoise !

Saab va t elle devoir faire appel de nouveau à son généreux actionnaire russe, c’est de l’ordre du possible si la situation se tend en 2011 surtout que l’on a aussi appris que le groupe avait désormais des dettes plus importantes que le montant de ses actifs. Pas catastrophique mais qui demande attention quand on ne s’appelle pas GM, VW ou Toyota !

Reste que maintenant c’est aux dizaines de milliers de saabistes  ( et aussi aux fameux IC des filiales ! ) de passer à l’acte plutôt que de jouer les « vierges éffarouchées »  en criant au scandale si Saab meurt ! Un tour en concession, un bon de commande, un chèque et ça ira mieux pour la marque ! Saab ne survivra pas d’amour et de manifs mais avec plus simplement avec des commandes et des clients il ne faut pas l’oublier ….

Via Reuters, NouvelObs.