Fraichement élu Crossover de l’année 2011 par plusieurs magazines européens, le Subaru Forester version 2011 évolue discrètement tant pour son « plumage » que pour son « ramage ». Certes pas de chambardement mais des détails qui modernisent l’aspect de cet agréable mais méconnu SUV compact.

Au chapitre des évolutions, on découvre une nouvelle grille de calandre, des rétroviseurs redessinés qui incorporent des répétiteurs de clignotants et des barres de toit qui sont légèrement retouchées. L’aileron de hayon disparait et de nouvelles jantes alu en 17 pouces apparaissent.

Dans l’habitacle, la grande nouveauté vient des matériaux qui favorisent l’aspect « qualité perçue » de la planche de bord, de la console centrale et des contreportes et qui semblent faire un grand bien à l’ambiance intérieure du Forester. On découvre aussi une climatisation automatique bizone et un nouveau système multimédia embarqué avec connectivité USB, prise jack, Bluetooth, MP3 et sytème de navigation GPS… le grand luxe et la modernité selon Subaru en somme !

L’autre nouveauté vient de l’implantation sur le Forester de la troisième génération de moteur Flatfour développé par Fuji Heavy Industry. Ne vous attendez pas là aussi à du sensationnel, seulement un nouveau 2.0 L , 4 cylindres à plat de 150 ch et 198 Nm ( vs 150 ch et 193 Nm aujourd’hui ) qui promet plus d’agrément, plus de dynamisme et moins de consommations et d’émissions. La Vmax est toujours de 185 km/h et le 0 à 100 km/h est désormais abattu en 10.7 secondes. Au chapitre de la consommation mixte, celle-ci est désormais de 7.5 L/100 km ( vs 8.4 L/100 km actuellement ) et les émissions chutent de 198 g de CO2/km à 173 g/km ( -12.5 % ).

Du coté de l’excellent 2.0 L D Boxer, aucun changement à signaler, enfin une version GPL est annoncée ( sera t-elle pour la France ?? ).

Le Forester 2011 sera disponible dans quelques semaines sur l’ensemble des marchés européens et sera bien sur présent sur le stand Subaru du salon de Genève. La tarification est elle aussi à découvrir dans quelques semaines. Je le redis une fois encore, le Forester est vraiment un SUV à essayer et à ne pas négliger tant par son agrément général, ses capacités « hors bitume », son confort ou son prix presque raisonnable.

Via Subaru.