Talisman Estate

Un moteur (assez) tonique et un châssis magique : la Renault Talisman Estate TCe 200 devrait changer votre façon d’aller chiner dans les brocantes…

Belle ? Pas belle ? Plus belle ? C’est évidemment subjectif : si la berline Talisman peut séduire par ses lignes élancées, sa version break semble posséder une harmonie (et un déhanché assez sensuel, ainsi que d’une ligne de pavillon qui tire droit vers le hayon… surmonté d’un petit aileron) qui lui valent de nombreux regards dans la circulation. J’ai même observé des conducteurs d’auto a priori plus premium (genre Audi Q5 ou Volvo XC60) me suivre du regard avec insistance. À moins qu’ils ne faisaient du repérage pour du car-jacking

P7240295

Toujours est-il que dans cette catégorie où le break représente 50 % des parts de marché (voire même un peu plus dans certains pays comme le Benelux ou l’Allemagne), on ne peut pas reprocher à Renault d’avoir soigné les lignes de sa Talisman Estate. La sensualité, c’est la clé, mec : tu dessines un break aux allures de supertanker, et t’es sûr de pas le vendre. D’autant qu’entre les Peugeot 508, Ford Mondeo, Mazda 6, Skoda Superb, Opel Insignia, VW Passat et bien d’autres (parmi lesquelles la future Kia Optima, assez lookée), la concurrence est rude.

P7240293

P7240288

Et en ce qui me concerne, osons pour une fois un avis objectif sous forme de déclaration : j’te kiffe assez, Renault Talisman Estate, je te trouve carrément réussie, plus que la berline, qui me laissait assez sceptique, mais c’était avant de l’avoir essayé (ici, en version dCi 130). Tu me donnerais presque envie de faire plein d’enfants et d’aller passer tous mes dimanches dans des brocantes en province, pour ramener plein de trucs poussiéreux dans ton coffre généreux.

P7240285

Et pour boucler la quadrature du cercle, rappelons que je vous ai proposé un essai de l’Espace TCe 200 (ici), ce qui permettra d’avoir un cadre de référence assez complet pour juger de cette Talisman Estate TCe 200.

P7240282

En terrain connu

Le contexte étant posé, on pourrait aller direct à la conclusion : le nouveau break est un mix subtil entre la grande berline et le grand monospace, a tchao, bonsoir !

Ce serait aller un peu vite en besogne et passer sous silence une vérité connue seulement des initiés : il y a une âme dans les objets en métal. Eh oui, de la façon dont le boulon interagit avec la rondelle (amis psychanalystes, salut !) dépend le caractère final de l’engin, que seuls les béotiens croient inerte. Nous savons, nous, qu’il peut procurer du plaisir et de l’émotion.

P7240340

P7240336

L’émotion, elle passe par le plaisir des yeux et le bien être ressenti à l’intérieur. Sur ce point, le paragraphe va être court, car la Talisman Estate TCe 200 Initiale Paris diffère finalement assez peu de la Talisman berline dCi 130 que j’avais essayé, et qui était une version en finition Intens mais bien optionnée. Dans les deux cas, on peut toujours faire des reproches sur la qualité des plastiques de la partie basse de la planche de bord et, dans une moindre mesure, ceux de l’entourage de l’écran tactile de 8,7 pouces de diamètre. Mais pour le reste, il faut reconnaître que le sentiment général est carrément généreux, avec de beaux sièges en cuir (dont le confort et le maintien n’appelleront pas de critique au gré des kilomètres), ainsi que des placages de plastiwood® (mais suffisamment qualitatifs, ici, dans cette imitation de bois clair) : tout cela contribue à se sentir bien à bord.

P7240335

Les mutliples fonctionnalités de l’infodivertissement n’ont pas changé par rapport à ce que l’on commence à bien connaître chez Renault : disons pour résumer que c’est complet et bien fourni, mais que ça demande un peu trop de manipulations sur l’écran tactile au détriment de l’attention portée à la route, et que certaines fonctionnalités ne sont pas d’une logique imparable. Exemple 1 : mettre systématiquement du siège massant en mode « Confort » . Exemple 2 : revenir sur les réglages par défauts quand on change de dimension du Multi Sense alors que l’on avait paramétré son mode perso aux petits oignons. Mais est-ce que le proprio de Talisman passe sa life à changer les réglages comme le blogessayeur de base ? Bonne question ! Mais quand même : pas simple d’avoir de l’éclairage violet si on n’aime pas les sièges massants…

P7240337

Se sentir bien à bord de cette Talisman Estate Initiale Paris, c’est également apprécier l’espace à bord, carrément généreux. Oh, certes, lancer cette affirmation contraint à retirer la Skoda Superb de son mode de pensée, car la grande berline tchèque écrase la concurrence des grandes berlines et surtout breaks, avec, en l’occurrence, un volume de chargement allant de  660 à 1950 litres, imbattable pour un véhicule de 4,86 m de long (soit la même longueur qu’une Talisman berline). Il n’empêche, la Talisman Estate ne démérite pas, malgré sa longueur supérieure d’un centimètre (4,87, donc, dû à la forme un peu différente de l’arrière) : son volume intérieur est modulable de 572 à 1610 litres, avec des assises de siège arrière qui se rabattent facilement grâce à un bouton dans la paroi du coffre. De fait, malgré l’absence de vitre de custode ouvrable séparément, elle offre largement quoi englober tout le barda des Lecouvreuses (les girls de la famille Lecouvreur) en partance pour un week-end canoë en Belgique et qui, pour cela, ont besoin de 7 paires de chaussure chacune…

P7240338

Dans ces conditions, j’ai apprécié le petit plancher modulable du coffre et l’espace supplémentaire à côté du kit « bonne chance », de même que la tablette arrière souple assez pratique et avec deux crans d’ouverture, histoire de ne pas avoir à aller la chercher tout au fond du coffre à chaque fois (il faut appuyer dessus et elle se rétracte dans son logement) mais des fois, elle était un peu coincée en dessous des rails au moment de la remettre. Peut-être faut-il un coup de main qui ne peut s’acquérir en une semaine d’essai.

Petit bonus : par rapport à la Talisman berline dont le seuil de chargement du coffre est à 71 cm, celui de la Talisman Estate a été rabaissé à 57 cm (pour info comparative, la VW Passat, qui fait également figure de maître étalon du segment, le situe à 61 cm). Et grâce au nouveau dessin du pavillon, la garde au toit aux places arrières à progressé de 3 centimètres par rapport à la Talisman berline.

Un autre feeling…

Et comment elle se conduit, cette Talisman Estate TCe 200 ? Eh bien figurez-vous que c’est en fait assez différent de l’Espace pareillement motorisé. Certes, sous le capot, c’est toujours le 1.6 turbo des Clio RS qui sort ici 200 ch et un (petit) 260 Nm de couple, accouplé à la boîte EDC7 à double embrayage, qui est d’ailleurs un peu trop sèche au démarrage et à bas régime, même avec le Multi Sense sur « Confort » ou « Eco ».

P7240342

S’il n’en est pas révolutionné par rapport à ce que j’avais ressenti à bord de l’Espace, avec dans les deux cas, un moteur trop linéaire (il l’est, hélas, encore jugé comme tel dans sa déclinaison 220 de la Clio Trophy, voir ici l’essai par mon collègue l’excellent Aymeric), et il est un peu faiblard en couple dans les régimes usuels. Ainsi, je me prends à rêver d’un 2.0 turbo essence de 240 ch mais surtout 35 m/kg de couple, ce qui donnerait à ces véhicules un allant digne d’un haut de gamme essence.

P7240298

On n’y est pas encore. Mais la Talisman Estate TCe 200 délivre des sensations différentes de celles de l’Espace. Pourquoi ? C’est très simple : oui, elles ont le même moteur, la même boîte, la même longueur à 2 centimètres près (l’Espace fait 4,85 m). Mais la masse et le volume en mouvement ne sont pas les mêmes : l’Espace est haut de 1,67 m, soir 21 cm de plus que le Talisman ; son centre de gravité est nécessairement plus haut, avec une garde au sol de 160 mm, quand elle est de 145 mm pour le Talisman Estate. Et les masses en mouvement ne sont pas non plus les mêmes (une donnée importante, vu le couple modeste du 1.6) : 1609 kilos à vide pour l’Espace, 1494 kilos pour le Talisman Estate. Du coup, les perfs évoluent positivement pour le break : le 0 à 100 descend de 8,6 à 7,9 secondes et la vitesse de pointe grimpe de 211 à 231 km/h, pour la plus grande joie de nos amis allemands.

P7240303

Dans les faits, cela donne un break surréalistiquement alerte, grâce à son centre de gravité bas et la magie du système 4Control et de ses roues arrières directrices. Sur la petite départementale belge entre Corbion et Bouillon (8 kilomètres de virages en descente, le bonheur pour tous ceux qui habitent loin d’un vrai massif montagneux), réglée sur « Sport » (et donc avec les roues arrières qui s’ouvrent de 3° jusque 80 km/h), la Talisman Estate vire à plat, arrondit les virages serrés sans aucun roulis et reprend raisonnablement en sortie de courbe avec une boîte qui a compris ce qu’est le dynamisme. Franchement, c’est bluffant ! Autre différence d’importance avec l’Espace : la sonorité du mode « Sport », qui résonne agréablement dans la Talisman Estate et qui ne sonne pas trop de manière artificielle, contrairement à ce qui se produit dans l’Espace… En conduite sportive, par contre, dommage que les palettes au volant ne soient pas disponibles, car ce châssis donne envie de jouer… et pourrait même encaisser plus de puissance.

P7240332

Dans les conditions d’une conduite plus apaisée, la Talisman Estate TCe 200 compte toujours sur la réactivité de sa boîte, mais celle-ci tire, hélas, un peu trop long : comptez 1900 tr/mn en 7ème à 90 km/h, 2750 tr/mn à 130 km/h, et 3800 tr/mn à 180 km/h (cette info pour nos lecteurs allemands, fort nombreux, on le sait grâce aux adresses IP). Pour ma part, j’ai trouvé le compromis de suspension assez satisfaisant, même avec les roues de 19 pouces, sachant que le mode « Sport » n’a rien de caricatural dans l’amortissement ; la différence de feeling au volant est plus notable. Le silence à bord fait partie des qualités, tout comme la maîtrise des bruits aéro et le rendu de la sono Bose. Et au quotidien, et dans le cadre d’une conduite familiale, j’ai apprécié le régulateur de vitesse adaptatif ainsi que l’alerte au freinage d’urgence (de 40 à 140 km/h), tout comme celle au maintien de ligne.

P7240339

Donnée pour 6 l en conso officielle mixte (et 135 grammes de CO2), la Talisman Estate m’a gratifié d’une semaine avec un mix de 9,8 l/100. Ce n’est pas négligeable, mais j’avais fait un peu plus de 10 litres avec l’Espace, donc ça reste cohérent.

La Talisman Etate commence à 29 100 € (en dCi 110 Life) ; elle dispose de moteurs 1.6 dCi en 110, 130 et 160 chevaux, en biturbo ; en essence, le 1.6 TCe peut développer 150 (à partir de 32 700 €) ou 200 ch (à partir de 37 200 € en Intens et 41 700 € en Initiale Paris).

En ce qui me concerne, retrouver un grand break Renault efficace et stylé, c’est plutôt une bonne nouvelle pour les passionnés d’automobiles… Ça nous change de ça ?

21 Nevada

Non ?

P7240308

Crédits photos : Gabriel Lecouvreur & SJ & RD