1492_1265

C’est dans un court communiqué que Tesla annonce la fin de la gratuité totale de leur programme de recharge ultra rapide…pour les voitures commandées après le 1 janvier 2017.

En même temps, il fallait un peu s’en douter. Tesla n’est pas une oeuvre de bienfaisance et, avec déjà 160 000 Model S & X sur nos routes (sans compter la Model 3 qui finira bien un jour par être commercialisée), la marque a décidé de mettre un terme à la gratuité totale de ses Superchargeurs. Petite piqûre de rappel : ces stations de charge ultra rapides, disséminées un peu partout aux USA, en Europe, en Chine, au Japon et en Australie (au total, 734 stations et 4 605 bornes), promettent de recharger 270 km d’autonomie en 30 minutes. Une efficacité encore maintenant jamais égalée et qui, couplée à la gratuité de l’opération, a probablement beaucoup compté dans le succès de la marque.

A terme, l’étendue des stations européennes

Alors, fin de la gratuité, certes, mais avec quelques subtilités. Vous êtes déjà propriétaire d’une Tesla ? Relax, cette mesure ne s’applique pas pour vous. Probablement une sorte de remerciement de la marque aux fous furieux early adopters. Non, seules les commandes passées après le 1 janvier 2017 sont concernées. Autrement dit, si vous avez en tête l’idée de vous offrir un gros bébé électrique, bougez-vous. Les autres (ceux qui ont commandé après le 1 janvier, donc) se verront alloués annuellement 400 kWh gratuits, soit environ 1 600 km d’après Tesla. Une fois ce cap passé… Mystère, la marque n’ayant pas dévoilé le coût de la recharge, se bornant à un très opaque « coûtera moins que le plein d’une voiture thermique comparable » (sachant que le plein d’une voiture thermique comparable tourne difficilement sous les 100 €). Et c’est là que tout se joue. A combien sera facturé le kWh ? Le tarif des voitures baissera-t-il (Tesla assurant jusqu’à présent que le coût des recharges aux Superchargeurs étaient inclus dans le prix d’achat) ? Sera-t-il encore rentable de rouler en Model S/X ?

1492_0367

Beaucoup de questions auxquelles il est pour l’instant impossible de répondre… En tout cas, le communiqué se conclue par un petit rappel : « la meilleur façon de recharger votre Tesla est soit à la maison soit au travail, lorsque vous ne vous en servez pas ». Doit-on comprendre que certains usagers abuseraient de la gratuité (et de la rapidité) des Superchargeurs..? Dans ce cas-là, la facturation de la recharge permettraient de libérer de la place dans les stations pour ceux qui en ont le plus besoin… Comme quoi, la civilité, c’est comme le bon goût : ça ne s’achète pas 🙂

IMG_1651-9

Via Tesla. Si vous avez un peu de temps devant vous, vous pouvez retrouver nos essais de la Model S en cliquant ici, ici, ici, ici, ici et .