Sur ce coup Toyota a fait un petit effort mais de prim’abord il semble payant puisqu’on découvre une IQ 2011 à peine retouchée mais qui, grâce à des détails, devient d’un coup plus charmante, moins prise de tête et boboïsante que ne l’est l’acuelle version avec ces teintes « design ».

A l’exterieur, on découvre surtout de nouvelles teintes, des jantes alu avec un nouveau dessin, des fonds de phares avant qui se sont éclaircis et qui semblent donner un air moins sévère à la microcar de Toyota.

Le bleu présenté sied particulièrement bien à la petite voiture et nous change des sempiternels noir et blanc dont on sature depuis le lancement de la IQ il y a deux ans.

Mais c’est dans l’habitacle que s’opèrent les changements  » majeurs » avec de nouveaux tissus, de nouveaux coloris et l’arrivée de selleries cuir/tissu plutôt réussies qui égayent agréablement l’interieur de la voiture japonaise.

On note aussi l’arrivée d’inserts façon « laque piano noir » sur les portières qui renforcent le coté luxe et dynamique de la voiture. Toyota profite de l’occasion de mettre ses trois motorisations aux Normes Euro5 et on retrouvera après le Mondial le L3 1.0 L 68 ch, le L4 1.3 L 100 ch et le 1.4 D4D 90 ch sur l’IQ 2011. Pour le reste, ce sont des détails qui évoluent mais le constructeur japonais n’en n’a pas donné le détail.

Si vous voulez retrouver un grand moment, quasi mythique, je vous repropose le grand essai de la IQ réalisé par Gonzague au printemps 2009…  Un grand moment d’automobile ! 😉

Une auto à redécouvrir lors du Mondial mais qui fait tout de même payer très cher ses 3 place 1/2 et sa quasi mono utilisation urbaine et péri urbaine. Pas facile d’aller chez Ikéa en IQ pour acheter la fameuse bibliothèque Billy …

Via Toyota, DailyMotion.