On pouvait le craindre, le redouter, le murmurer et ce que tout le monde envisageait sans vouloir le dire est arrivé. Jeremy Clarkson, le mythique et charismatique présenteur de Top Gear est malade et même bien malade, c’est ce qu’il confie dans ce reportage de la BBC. Alors y’aura t-il une saison 16 et 17, rien est moins sur quand on découvre la gravité de la chose et la façon dont Clarkson est tombé dedans au point de transformer sa vie en perpétuelle course contre la montre s’il veut survivre !

Comme vous le découvrirez dans le reportage, Jeremy Clarkson est victime d’une très forte addiction, il est addict à une substance forte, invisible mais qui le perturbe jour après jours au point de rendre sa vie insupportable, incontrôlable même en levant le pied sur les plaisirs. Il est devenu speedophile ou comme on le dit chez nous, il est un Vmaxophile ou toxicokilométrique. Pour lui plus rien n’a de sens si la vie s’écoule normalement au point, probablement, d’utiliser une doublure plateau parce que pour faire face à Captain Slow et au Hamster, il faut être drôlement lent ou mou, tout le contraire de J.Clarkson qui vit à 300 à l’heure. Ecoutez le lors de ses crises, façon syndrôme « jean de la Tourette », sans retenue possible, on l’entend lancer des  » Speeeddddd » ou des Pooooowweeeeerrrrrr » incontrôlés et terrifiants comme s’il était posséder par l’âme d’un mécano de F1, d’un préparateur de VSP de compèt’ ou un chronometeur de chez Tag Heuer, une horreur, je vous dis ….Il parait même que son chien ne lui parle plus et que son seul et dernier ami s’appelle The Stig ( ou Ben Collins comme le veut l’actuelle rumeur ! ).

Pour découvrir la triste maladie et le récit du calvaire au quotidien de Clarkson, c’est par là.

Suhaitons lui une guérison rapide et un prompt rétablissement pour qu’on puisse le retrouver avec ses compères dans la saison 16 de Top Gear, sinon avec May et Hammond, nous pourrions découvrir Slow Gear …. 😀

Ci dessous, le voici surpris lors d’une crise de manque !

Via BBC, Youtube.