L’information vient de tomber : le belge Jerôme d’Ambrosio sera en Formule 1 l’année prochaine, au volant de la futur monoplace de l’écurie Marussia Virgin Racing. C’est à 11h ce matin que l’équipe a officialisé sa titularisation ! La Belgique n’avait pas eu de pilote en Formule 1 depuis 1994…

Même si les pilotes belges en Formule 1 sont assez rares, la Belgique nous a quand même gratifié d’un des plus grands pilotes des années 1970 que la discipline ait connu, un certain Jacky Ickx : avec un palmarès de huit victoires plus deux fois vice-champion du monde en 1970 et 1971 en Formule 1 et 6 victoires aux 24h du Mans, Ickx est le gentleman driver belge le plus capé. Un autre pilote belge, Thierry Boutsen, a connu aussi les podiums avec Williams à la fin des années 1980 : il est monté à trois reprises sur la plus haute marche des podiums. L’arrivé du prometteur d’Ambrosio chez Virgin Racing est attendu au « pays de la bière » : il a déjà animé la foule belge au dernier grand prix de Belgique à Spa Francorchamps, lors des épreuves de GP2 Series.

Le pilote belge de 24 ans a reçu un beau cadeau de Noël (et d’anniversaire, il est né le 27 de ce mois en l’an de grâce 1985 à Etterbeek ) en rejoignant l’écurie Virgin, au côté de Timo Glock. Jerôme d’Ambrosio a commencé à se faire connaître en Formule Renault 1.6 en 2003 à l’âge de 18 ans, où il devient champion. Après un passage en World Series by Renault en 2006, il rejoint en 2007 l’écurie Cram Competition en International Formula Master (devenu GP3 Series depuis) : Jérôme décroche un autre titre. L’année suivante, il rejoint l’écurie Dams en GP2 Series, connu pour être le « junior team » de Renault F1. Après une première année prometteuse où il se classe en 11éme place au championnat, avec notamment deux podiums à Valencia et à Spa-Francorchamps, il finit vice champion des GP2 Asia Series en 2009.

Devenu pilote de réserve de Renault F1, sa saison 2010, toujours en GP2 Series, commence mal : malgré une victoire à Monaco, il va avoir du mal à mieux se classer que dixième sur plusieurs courses. Eric Boullier, son manager, décide alors de ne pas le titulariser pour le grand prix d’Allemagne, à Hockenheim : il espère alors un sursaut d’orgueil de son poulain. Et ça marche : il signe une 6éme place en Hongrie, fait deux très belles performances en Belgique avant d’être trahis par sa mécanique par deux fois, et signe un podium à Monza. Ses performances de fin d’année vont lui permettre de se mettre en valeur, et lui permettent de décrocher une place aux essais libres du vendredi matin au grand prix de Singapour, déjà chez Virgin Racing. Il participe aussi aux essais réservés aux jeunes pilotes à Abu Dhabi, où il impressionne le paddock par ses excellents chronos.

Après de longues tractations avec Virgin, Gravity Management et Eric Boullier, qui gèrent la carrière du jeune belge, lui ont donc décroché une place aux cotés de Timo Glock pour l’année prochaine. La tache n’a pas du être facile, puisque pour avoir sa place dans le baquet Virgin, d’Ambrosio a du ramener dans ses valises des sponsors, à hauteur de 8 à 10 millions d’euros. Il était en concurrence notamment avec le néerlandais Giedo van der Garde, qui disposait apparemment le double de budget.

Allez, une petite vidéo pour le plaisir.

Il aura en tout cas fort à faire face à son coéquipier, l’expérimenté et performant Timo Glock, qui participera à sa quatrième saison complète de Formule 1. On souhaite le meilleur pour le pilote francophone pour sa première saison qui devrait être un tremplin, et l’on espère que le grand prix de Belgique fera le plein pour supporter ce jeune espoir.

Via youtube, virginracing, automobilesport, renaultf1, gravity