Echantillons de cuir de LSA

Yann Maze, de Carium Design nous a récemment proposé de découvrir le travail d’un sellier automobile .. ce que nous avons accepté avec grand plaisir !

En entrant chez LSA, on passe la porte d’un univers. Celui d’un monde de passionnés. Un monde qui sent bon le cuir, le vrai.

C’est surtout un univers artisanal dans lequel tout est fait avec précision et attention !

J’en ai profité pour prendre quelques photos que vous découvrirez ci dessous :

Alors comment ça fonctionne ?

1. Conception du gabarit
Le véhicule est accueilli pour être équipé en sellerie cuir. Une fois arrivé, un gabarit informatique ou dessiné à la main est créé à partir des propres mesures de la sellerie.

2. Découpe
Une machine de coupe, pilotée par ordinateur, taille automatiquement, en 15 à 30 minutes selon la surface totale de la sellerie du véhicule, les morceaux à partir du modèle. Toutefois, il convient de noter qu’un grand nombre d’artisans selliers réalisent encore à la main la conception et la découpe de leur gabarit sur les peaux de cuir (ce qui nécessite alors en moyenne de 1 à 3 jours de travail supplémentaire… mais vous pourrez alors gouter non seulement au plaisir d’une sellerie personnalisée, mais aussi à la joie d’un intérieur 100% fait main).
La majorité des selleries comporte des parties avec de la mousse. Pour cela, les coupes de mousse et le tri des morceaux de cuir qui serviront à la réalisation de la sellerie, sont confiés au contrôle rigoureux de la section gabarit-découpe. Dès que la coupe est terminée, les morceaux de cuir sont amenés à la section couture.

3. Couture
Pendant l’assemblage, les «petites mains» ajoutent le morceau de mousse prévu selon le modèle. La finition des coutures est un travail minutieux et entièrement manuel qui demande beaucoup d’application et de dextérité.

4. Garnissage
Nous retrouvons ces finitions à la section garnissage pour les appuis têtes, le volant, les pares soleil, … Les garnisseurs sont chargés de rendre au siège sa forme d’origine avec la particularité d’être désormais en cuir.
Un travail manuel est alors effectué. Le cuir est tiré, tendu afin d’épouser parfaitement la forme du siège et d’amener les coutures à leurs emplacements exacts.

5. Contrôle et remontage
La sellerie est contrôlée une ultime fois avant d’être remontée.

Merci à Eric Pouget de « La Sellerie Auto » pour la visite !

Photos : Gonzague Dambricourt / Texte : BlogAutomobile et Yann Maze