La nouvelle Suzuki Swift est prévue en première européenne pour le Salon de Genève. Cela n’a pas empêché le constructeur nippon de la dévoiler un peu en avance, et de la commercialiser dès le 4 janvier au Japon.

La Swift est une voiture très importante pour la marque en Europe, car il s’agit d’un de ses best sellers. Raison de plus pour ne pas trop se louper. C’est sans doute pour cela que le style de la nouvelle se pose avant tout comme une évolution de la génération précédente. Cette quatrième version (déjà) propose néanmoins plus de rondeurs et, paradoxalement, une petite dose d’agressivité et de caractère dans la calandre qui lui va plutôt bien. Mais il est vrai que les Swift ont toujours eu ce petit quelque chose qui leur permettait de se distinguer un peu de la masse. On note aussi la migration de la poignée de la porte arrière sur le montant, comme la nouvelle Nissan Micra par exemple. Les dimensions de la Swift changent très peu : 3,84 m de long pour un empattement de 2,45 m. Elle a le bon goût de rester compacte pour une citadine.

Pour ce qui est des motorisations, la Swift se met au diapason de la tendance actuelle des « petites » : plus de diesel dans la gamme, mais deux moteurs essence (1,2 l Dualjet de 90 ch et 1.0 Boosterjet de 102 ch). Grande première, une version hybride nommée SHVS fait son apparition chez Suzuki, sur la base du 1.2 Dualjet. Voilà qui sera plus efficace en environnement urbain que le moteur diesel et qui donnera un peu de fil à retordre à la Yaris Hybride. Il s’agira cependant d’une hybridation douce, prévue pour donner un petit « coup de pouce » dans certaines conditions seulement (démarrage, côtes, etc…). Une version Sport arrivera ultérieurement, probablement équipée du 1.4 Boosterjet de 140 ch du Vitara.

Très peu d’autres informations ont été communiquées pour l’instant par Suzuki pour ce qui est de l’équipement. On peut cependant remarquer un intérieur plutôt sobre (voire même carrément tristounet). La Swift sera équipée (du moins sur le marché japonais) d’une boîte automatique 6 rapports 6AT pour la version RS munie du 1.0 litre. Un « pack sécurité » optionnel comprend une caméra avant reliée à un système de freinage d’urgence et un régulateur de vitesse adaptatif, plutôt rare encore à ce niveau de gamme.

La Swift fera donc son entrée européenne à Genève au mois de mars il faudra encore attendre un peu pour connaître les gammes européennes. La production sera effectuée en Hongrie, comme pour le modèle actuel.

Crédits photos : Suzuki