Le directoire du groupe Volkswagen devait en avoir assez des querelles intestines et des questions d’égo de chacune des marques « premium » aussi il a pris quelques décisions fermes et non discutables par les protagonistes de l’affaire que sont Porsche et Audi.

Chacun revendiquait le développement de telle voiture, de tel SUV ou de telle berline, c’est désormais une chose terminée puisque qu’il a été assigné à chacun des constructeurs des domaines de compétences et de responsabilité. Ainsi on apprenait la semaine passée que Porsche aurait en charge le développement de toutes les sportives du groupe ainsi que des berlines et uniquement ce type de voitures. Du coté bavarois de l’affaire, on aura désormais en charge le développement de tous les SUV du groupe, ainsi les futurs SUV Audi, VW, Skoda mais aussi Porsche seront développés par les services de R&D d’Ingolstadt. Cette mesure est d’ores et déjà applicable puisque le Cajun mais aussi le Cayenne III viendront de Bavière pour toute la partie technique, Porsche posant sa carrosserie  et adaptant ses moteurs et il en sera de même, dans l’autre sens,  pour la successeure de la R8 et autres sportives ou grandes berlines bavaroises. Et dans l’affaire n’oublions pas Bentley qui est d’ores et déjà au travail avec Porsche pour la future génération de Continental. Que du normal dans une période de standardisation et d’uniformisation de l’offre des grands groupes mais une démarche qui génera un peu les puristes de chaque marque encore qu’on comprend dans cette démarche que ce n’est pas Audi qui va développer les 911 et Boxster et Porsche les 2.0 L et 3.0 L TDi…ouf ! Par contre c’est bien Porsche qui officier pour la mise au point du roadster Bluesport de Volkswagen. Une Porsche quasi populaire, la boucle est presque bouclée  !

Via WCF, Autonews.