Attention, vous allez en prendre plein les yeux, vous risquez de tomber à la renverse, peut être même allez vous vous évanouir, alors prener une bonne chaise ou cramponnez vous à votre tabouret de bureau. Alors la voici, la voilà, vous l’attendiez depuis des lustres,  voici la nouvelle Passat… euh non,alors c’est p’être la nouvelle Jetta,euh non toujours pas, alors j’vais tenter la Polo Sedan…non un peu grosse, mais oui suis-je bête ,c’est la nouvelle VW Phaeton 2010 restylée !

Plutôt que de restylage, on doit plutôt parler de dépoussièrage esthétique, qui donne un tout petit peu plus de caractère à la grande VW tout en restant bien dans les canons du design wolfsbourgeois ! Au delà d’une nouvelle calandre chromée, on découvre un pare choc avant retouché pour intégrer les fameuses leds diurnes, des feux arrières à peine redéssinés dans l’esprit de ceux des Touran et Sharan qui intègrent eux aussi des leds.

Pour ce qui est de l’habitacle, peu ou pas de changement  ( budget limité et qualité de finition déjà de très haut niveau sur la première version  ) si ce n’est des nouveaux cuirs, des nouvelles boiseries et quelques évolutions de l’electronique embarquée. Au chapitre électronique et technologie du moment, la Phaeton propose des feux de route adaptatifs, la lecture des panneaux de signalisation via une caméra ( avec en première mondiale la lecture des interdiction de dépassement ! ), l’intégration de Google dans le système d’information et de Google Maps dans le GPS et un disque dur de 30 GB pour le stockage des données.

Au chapitre mécanique, peu d’évolutions puisqu’on retrouve une Phaeton disponible avec deux empattements, deux configurations d’habitacle ( 2 ou 4 places  ) et du coté des moteurs, le 3.0 L V6 TDi 240 est toujours de service  ( même si on parle de la venue en 2011 du V6 biturbo de 300 chevaux  ! ) tout comme le 3.6 L V6 FSI 280, le 4.2 L V8 335 et le 6.0 L W12 450.

La « nouvelle » Phaeton est dévoilée en première mondiale au salon de Pékin ( les chinois sont friands de ce genre de limousine  ) et devrait arriver sur nos marchés dans le courant de l’été prochain pour continuer sa carrière tristement anonyme et sans panache du fait de son nom car pour le reste, la voiture est pleine de qualités techniques, d’équipement, de finition ou d’agrément mais hélas, elle porte le nom de voiture du peuple. Et même avec le très noble qualificatif de Phaeton, elle ne fait toujours pas recette face aux noms prestigieux ( et noble ! ) du segment. A revoir très bientôt plus en détails.

Via Volkswagen.