C’est l’une des surprises très sympathiques du SEMA Show, voici enfin l’exclusive sportive de Seattle dont on parle depuis quelques mois, la F1 produite par le petit constructeur Vortex Motors. Une auto développée dans l’esprit de l’Ariel Atom, de la Seven, de la R340 ou d’une RCB et qui se destine au plaisir du pilotage au grand air ! Casque, écharpe et gants seront obligatoires pour prendre le volant de cette petite américaine toute simple mais qui va dépoter méchamment.

La version standard de la F1 est construite autour d’un chassis tubulaire, d’une carrosserie en fibre de verre et en aluminium ( ailes , habitacle ) mais la version Ultimate disposera d’une carrosserie entièrement en fibre de carbone. Le poids annoncé est de 635 kg sur la version de base.

Bien entendu l’auto repose sur 4 roues indépendantes freinées par 4 freins à disques ventilés et ce sont en jantes en alu 17 pouces  chausées en 275/40 R17 et 315/35 R 17  qui permettent à cette F1 de faire exploser les chronos sur la piste. Pour y parvenir la Vortex F1 est propulsée par le moteur 2.0 L Ecotec Turbo en provenance de chez GM dans une version forte de 290 ch et 466 Nm de couple ( la version Ultimate disposera de 330 ou 360 ch selon le choix du client ). Ce L4  est disposé en position centrale arrière et il est associé à une BVM6. Au delà d’une Vmax supérieure à 250 km/h, on apprend que la F1 abat le 0 à 100 km/h en 2.8 secondes et qu’elle plie le quart de mile en 10.5 secondes avec une vitesse de passage de près de 210 km/h….

Dans l’habitacle, deux baquets, deux harnais 4 points, un coupe circuit, un extincteur, un volant sport assorti aux couleurs de l’auto ( 2.9 tours  ), un beau tableau de bord à l’ancienne, deux rétros et c’est tout. Mais en option on peut obtenir un saute vent en Lexan, un tableau de bord digital et un kit d’éclairage avant et c’est tout car au delà des ces quelques petits plaisirs, de la couleur de carrosserie ou du modèle des jantes, rien du tout !

La version Ultimate ajoute en plus la carrosserie intégralement en fibre de carbone, des plus gros freins, une direction plus directe, des sièges en fibre de carbone et pour faire passer les 330 ch c’est une BVRS6 qui remplace la BVM6. Sachez enfin que c’est une petite auto puisqu’elle repose sur un empattement de 2.44 m et qu’elle est longue de 3.41m, large de 1.84 m et haute ( à l’aileron ) de 91 cm.

Pour ce qui est de la tarification le modèle de base avec 290 ch est annoncé à 49.995$  ( 35.500€ ) et la version Ultimate en 330 ch sera proposée 69.995$ ( 49.600€ ) . Si l’on se fie aux documents et annonces de Vortex Motors, il semble que la voiture soit en passe d’être homologuée en Europe  ( surement en Grande Bretagne comme d’hab’ ! ) et un version EV est en développement avec pour objectif de faire mieux que le Roadster Tesla 2.5 tant en performances qu’en autonomie.

La voici en vidéo.

Allez je me lance…, la Vortex F1, trop bien, trop mortelle !

Via Vortex Motors, Youtube.

Credits photos: Drew Phillips.for Autoblog & AOL