Rudolph Perfect Roadster GmbH est une entreprise située en Rhénanie du Nord-Westphalie à équidistance de Cologne et du Nürburgring. La société est née en 1992 et produit depuis cette date et de manière artisanale, des autos découvrables et plutôt sympathiques. Il y a la Rudolph Spyder ( librement inspirée de Porsche 550 Spider ) et ses variantes faites à la demande du client, la Classic Roadster ( réplique de la VW Karmann Ghia ) et la Diardi.

img0000067

img0000060img00000040img0000014b

Mécaniquement ces petits roadsters reposent sur un chassis tubulaire et sont motrosiés selon les modèles par des blocs placés à l’avant ou à l’arrière. Le petit constructeur de Westphalie motrise ses voitures avec des blocs qui viennent des banques d’organes de Volkswagen , d’Audi et de BMW ( la Diardi peut être motorisée par le L6 des M3 E46 ) .

img0000017

Le modèle phare de l’artisan reste le spyder motorisé par le 1.8L Turbo utilisé par VW et Audi avant l’arrivée des TSi et TFSi. Il peut, selon les cas et la demande du client, développer entre 150 et 250 chevaux ce qui promet de belles sensations sur une auto qui pèse au maximum  860 kg. Ainsi les versions les plus puissantes de la Rudolph Spyder peuvent atteindre une Vmax de 245 km/h et le 0 à 100 km/h est abattu en 5.5 secondes. Toutes les finitions et les accessoires sont envisageables selon les envies et le budget des clients, il y a même une version Racing du Spyder qui doit permettre de se prendre pour James Dean sur les petites routes de la vallée du Rhin. Pour ceux qui veulent être mieux abrités et protègés qu’avec un casque en cuir, une casquette ou une petite capote, Rudolph lance une version Targa un peu dans l’esprit de celui des Porsche 914, ainsi le conducteur et son passager bénéficient d’un toit en dur et protecteur lors des « rainy days » ( tout le sytème de toit est amovible, y compris le lontant arrière et sa vitre ).

img0000071roadster rudolph.1roadster rudolph.4

Le roadster classic est une assez jolie réplique du mythique coupé Karmann ( qui, soit dit au passage, vient de mettre la clef sous la porte après des décennies au service des autres constructeurs ! ). Il est motorisé par l’inusable flatfour de la Cox en version en version 1.6 et 50 chevaux.

Rudolph a même développé une version à l’allure « sportive » et très année 60, un look décalé agréable !

img00000030img00000010img00000040img00000070

Enfin , il y a la Diadi, un roadster plus contemporain dans son aspect, plus viril dans sa conduite grâce aux moteurs L6 de BMW. La finitions est soit sommaire, soit laissée au choix du client et plus luxueuse. Une auto sur mesure en quelque sorte.

img0000000aimg0000003aimg0000009bimg0000004a

Enfin pour ne pas manquer le tournant de l’innovation et de la voiture non polluante, Rudolph Roadster a présenté, il y a quelques semaines, un modèle de son spyder équipé d’une motorisation électrique..et bien sur la voiture était verte !

eqmImage0eqmImage1eqmImage2eqmImage4

Et pour être assuré d’avoir une auto qui tienne la route, qui soit fiable et conforme, les autos sont homologuées par le TüV et  l’artisan est agréé par l’ADAC.

Quelques photos pour en découvrir un peu plus les productions de Rudolph Perfect Roadster.

img0000005img0000005aimg0000028img00000110img0000001aimg0000020img0000022img00000210img0000054img0000013img0000051img0000007bimg0000026img0000008img0000052

Pour ceux que ces autos intéressent et qui ont des talents de mécaniciens, qui sont fans du Lego ou du Meccano, qui ont de la place et une servante d’atelier bien garnie, ces autos sont aussi disponible en kit à partir de 9950€ ou prêtes à la route à partir de 25.500€.

Rudolph Roadster ou une autre façon, un peu à l’ancienne, de concevoir le plaisir automobile sans disposer de 150.000€ sur son compte en banque. Et un petit constructeur allemand qui tord le cou à la légende qui prétend que les vrais artisans en automobile ne survivent qu’au Royaume Uni .

http://www.rudolph-roadster.de/

Via Rudolph roadster, AutoBild