Mis à jour en octobre 2015 dans sa version 4.0, l’application de navigation collaborative Waze poursuit son développement et ses améliorations et vient enfin d’intégrer LA fonction que j’attendais.

Mardi : l’homme pressé que je suis gère son temps au mieux pour arriver à :

A. Travailler

B. Remplir ses fonctions de père et d’époux aimant

C. Accessoirement arriver à faire un petit bout de quelque chose pour blogautomobile s’il reste du temps.

Et c’est en allant restituer une voiture d’essai dans un parc presse éloigné de Paris, entre deux rendez-vous, que la révélation m’est venue. Normalement, j’utilise le bon vieux Waze pour me guider, sauf dans une voiture d’emprunt où je préfère le GPS intégré, histoire de tester à fond. Et c’est en rentrant du parc presse que Waze m’a montré sa nouvelle fonction : l’alerte dépassement de vitesse !

IMG_0874

Capture d’écran fictive, ne reflète pas forcément la réalité

C’est tout bête, mais la plupart des autres systèmes de guidage en disposaient déjà. Il « suffisait » de coupler la vitesse instantanée lue par le GPS avec la limitation de vitesse liée au tronçon de route sur lequel je roule (donnée rentrée progressivement par les éditeurs de carte). L’affichage sur l’écran de votre smartphone vous indique à présent ces deux informations de manière très claire, là où auparavant seule la vitesse instantanée était indiquée.

Pour la limitation, il fallait s’en remettre à votre attention de tous les instants, déjà bien monopolisée par la conduite, l’évitement de scooters et autres distractions sur la route. Vous me direz « oui, mais le conducteur doit savoir à tout moment ». Oui, vous avez raison. Mais un petit rappel ne peut pas faire de mal, surtout si c’est pour la sécurité de tous, et éventuellement le bien de votre permis. L’alerte est configurable selon plusieurs niveaux de sensibilité et peut être visuelle ou simplement sonore. Gardez néanmoins à l’esprit que la vitesse instantanée est soumise à une marge d’erreur, et que les limitations indiquée ne sont pas forcément à jour. Votre attention reste primordiale.

Fonction cachée/killer feature : pour afficher en continu la limitation de vitesse (et pas seulement en cas de dépassement), il faut saisir « ##@debugspeed » dans le champ de recherche de l’app.

Couplé au déjà très efficace système d’information des conditions de circulation, cette mise à jour applicative est la bienvenue et vient conforter Waze dans sa position de leader. A l’occasion, il faudra que nous testions aussi le français iCoyote pour nous faire une opinion définitive. L’application est déjà mise à jour sur iOS, prochainement sur Android. Si vous avez un Windows Phone, Blackberry, FirefoxOS, je suis sincèrement désolé pour vous.

Crédits photos : Régis Krol

P.S. : Gonzague, il faudra qu’on parle de mes défraiements. Ca revient cher de faire des tests d’excès de vitesse….