Déjà avec pas moins de 6 prétendants à la victoire, 14 WRC engagées, le rallye atteint un niveau de spectacle qu’on n’avait plus vu depuis la fin des années 90, avant Sébastien Loeb. On aurait presque envie de chambouler le règlement chaque saison !

Alors, pourquoi ne pas profiter des premières chaleurs estivales ce weekend ?

Parce que Thierry Neuville semble avoir digéré les échecs du Monte-Carlo, et du Rallye de Suède. Le championnat aurait été tout autre avec plus de réussite, mais avec des « si »… Après le podium du Mexique, ses victoires en Corse et en Argentine, la dynamique semble être bonne.

Parce que l’on connait l’ambition de Sébastien Ogier pour effacer les noms sur les tablettes de record. Et ce weekend, il pourrait en partie supprimer celui de Markku Alen, en remportant une cinquième victoire au Portugal, soit autant que la légende finlandaise.

Parce que M-Sport a démonté de A à Z la Ford Fiesta WRC de son Champion du monde, afin de mettre la main sur le chat noir qui s’y était installé en Argentine. Pas de nouvelle évolution donc, mais une caisse toute neuve.

Parce que les pneus Dmack ont sûrement un avantage sur terre par rapport au Michelin. Et Elfyn Evans semble être remonté comme une pendule après ses déboires argentins.

Parce que les équipes officielles ont peur de la vitesse de pointe d’Østberg. La FIA a subi des pressions pour que le pilote norvégien soit considéré comme un pilote « usine » afin de limiter ses essais privés.

Parce qu’on aura l’occasion de découvrir pour la première fois au volant d’une WRC, le champion WRC2 en titre, Esapekka Lappi. Avec une troisième Yaris engagée pour le reste de la saison, le constructeur finlandais, pardon, japonais, espère accélérer le développement de sa monture.

Parce que Citroën Racing arrive dans la péninsule ibérique avec pas moins de 4 équipages. Et ce rendez-vous représentera un saut dans l’inconnu pour le duo constitué de Craig Breen et Scott Martin. Trahis par la mécanique dès la première spéciale en 2015 et absents en 2016, ils auront tout à apprendre ici.

Crédit photos: Redbull