Ariel profite de la rentrée pour dévoiler la version 3.5 de son Atom et cette version 3.5 est en fait une mise à jour de la version 3.0 que nous connaissons depuis quelques temps déjà. L’Atom 3.5 bénéficie donc de plusieurs retouches et améliorations qui concernent le moteur, le châssis, les équipements et un tout petit peu le look extrême de ce sportive quasi unique en son genre avec la X-Bow depuis la disparition de la Lotus R340. Au chapitre technique, cette évolution tire les enseignements issus des versions Mugen et V8. Ainsi on découvre de nouveaux supports moteur et de nouveaux amortisseurs qui sont associés à un châssis qui devient plus rigide, plus précis et donc plus incisif. Pas de changement du coté des trains roulants et du système de freinage.
Mecaniquement, la version atmosphérique n’évolue pas et conserve le moteur Honda L4 2.0 L VTEC (K20Z4) dans une version forte de 245 ch à 8200 trs/min et 210 Nm à 6100 trs par contre la version équipée d’un compresseur progresse légèrement  avec une puissance qui atteint désormais 315 ch grâce à des changements au niveau du système d’admission et de la cartographie de l’injection. Le moteur est bien sur toujours associé à une boite de vitesse à 6 rapports.

 

Ariel profite de ces évolutions pour monter sur l’Atom un nouveau combiné digital avec système de télémétrie qui comprend : un enregistreur de données qui permet notamment de visualiser en temps réel les temps au tour, les G pris dans les virages ou à l’accélération, la Vmax à chaque tour de piste, des données pas essentielles mais qui font plaisir quand on est au volant d’une sportive.

Esthétiquement, l’Atom 3.5 se distingue de la version 3 par l’adoption de feux à trois optiques à l’avant qui sont désormais accompagnés d’indicateurs de direction à leds. Leds que l’on retrouve aussi pour les feux arrière. Pour le reste pas de changement pour cette auto,sportive sans concession de 3.40 m de long.

Via Ariel.