Une DS 19 Cabriolet Chapron vient d’arriver au DS World Paris ! Et pour sa troisième résidence d’artiste, le showroom DS accueillait le pâtissier Philippe Conticini, qui créait spécifiquement pour l’occasion des « choux DS ».

La dégustation avait lieu les trois premiers samedi après-midi de ce mois d’avril : le chef-pâtissier français Philippe Conticini proposait deux créations de choux, aux saveurs inédites : le « chou DS » (crème de riz au lait à la vanille et gingembre, censé rappelé le parfum du DS World) et le « chou-colat croustillant » (au streusel chocolat et à la fleur de sel, croustillant tel un sablé en son cœur). Des recettes contrastées donc, à l’image de la Marque DS : « cet équilibre entre tradition et modernité, je le retrouve au DS World Paris [où] DS est depuis toujours emblème de l’avant-garde et du savoir-faire français », déclare M. Conticini. Le directeur des lieux, M. Faux, ajoute que cette résidence d’artiste complète « l’expérience sensorielle pour les yeux, les oreilles et le toucher » qu’offre le DS World par « le ravissement des papilles ». Une opération gastronomique originale, qui s’inscrit dans la droite ligne des précédentes animations proposées sur place, à savoir les peintures de Philippe Baudelocque et l’exposition des sculptures sur cheveux de Charlie Le Mindu.

Les pâtisseries étaient proposées pour 5 € les 2 choux, montées devant le public. Pour les gourmets, le nom de Philippe Conticini n’est pas inconnu. L’homme, consacré « prodige de la pâtisserie française » par le Gault & Millau, a participé à la fondation de la Pâtisserie des Rêves à Paris, et s’apprête à publier quelques unes de ses recettes dans un livre : vous pouvez d’ores et déjà connaître le secret de sa patte à choux puisqu’elle est détaillée au DS World !

L’autre animation du DS World Paris, c’est l’arrivée d’une nouvelle DS 19 en remplacement du modèle de 1956 présent depuis l’inauguration au premier étage. Pour le printemps, c’est une DS 19 Cabriolet des ateliers Chapron qui est exposée. En parfait état puisque sortant d’une restauration complète commencée en 2006, la belle a pour particularité d’avoir été parmi les premières du genre mises en circulation (4 exemplaires en 1958) mais d’être restée près de 40 ans au fond d’un garage. Cela explique son faible kilométrage (17 000 km), à l’opposée de sa cote si elle était mise en vente. Rare, les DS Cabriolets de ce type ne furent produites qu’à 118 exemplaires, de 1958 à 1972.

Enfin, si d’aventure vous passez au DS World Paris (33 rue François Premier à Paris VIIIème), vous vous rendrez compte qu’une musique exclusive au lieu a rejoint le parfum diffusé sur place. On y entend, outre de longues bandes musicales discrètes, des propos relatifs à la création  de l’univers DS ou à la conception du luxe à la française. Goût, odorat, vue, ouïe : le DS World soigne décidément les sens…

Crédit photographique : François Mortier, DS World Paris