Nous en avions parlé au début du printemps, dans le cadre des 50 ans de la Renault 4, le constructeur français lançait un concours de design qui devait permettre à de jeunes designers de proposer leur vision de la 4L 50 ans après son lancement en 1961.

1961-1992, durant 31 ans cette fameuse Renault a fait le bonheur des acheteurs par son coté pratique, sa simplicité, son faible coût d’entretien, son confort et un prix de vente très raisonnable. Aussi les 50 participants au concours Renault 4Ever ont planché durant plusieurs semaines sur la cette R4 revival et un jury les départagera à la fin de mois de juillet.

Aussi contrairement à nos confrères, je ne vous proposerais pas un projet mais plusieurs réalisations qui à mon avis sont de très agréables projets qui méritent attention même si certains donnent dans un minimalisme très technologique qui ne devrait hélas pas minimiser le prix de vente.

Le projet de David Obendorfer : Un revival relativement classique dans son pour une R4 long de 3.90 m avec une apparence sympathique et une carrosserie plutôt simple. Les (trop) grandes roues et le hayon arrière incliné donnent une touche de modernité à cette R4 qui reste toutefois assez minimaliste dans son design intérieur avec une planche de bord épurée mais assez hype pour intégrer deux écrans .

 

Le projet de Vlad Lorgulescu : Simplicité, esprit originel, matériaux recyclables, moteur électrique et panneaux solaires de toit et de capot moteur pour le bon fonctionnement des accessoires sont à la base de de ce projet très ZE….

 

Le projet d’Allen Zadeh : Ou la R4 vue par un jeune américain ! Un projet qui remet au goût du jour le toit ouvrant en toile ou amovible, des formes simples mais très inspirées du design automobile US et un habitacle minimaliste pour ne pas dire zen qui est réduit à sa plus simple expression notamment du coté de la planche de bord. Là aussi et selon les termes du projet R4 Ever , l’utilisation de  matériaux durables, recyclés et recyclables fait parti du projet qui a tout de même la particularité d’avoir une structure haute de carrosserie qui soit amovible afin de transformer cette R4 en  cabrio 4 portes, 4 places.

 

Le projet de Mark Cunningham : « La r4volution » ou la vision « so british » de la R4 avec un projet construit autour d’une carrosserie faite uniquement en plastique recyclé et recyclable ( notamment à base de bouteilles  ) avec de belles intégrations et de bonnes idées comme une micro gouttière terminée par un filtre qui récupère l’eau de pluie dans une bocal, eau qui servira soit pour le lave glace soit pour le circuit de refroidissement en cas de necessité ! Une auto à l’allure très « aristocratique » avec sa petite malle de coffre et ses grandes roues ( serait ce un clin d’oeil à la fameuse 2CV à malle Raoul ou aux Rolls des années 50 ? ). Pour l’habitacle même traitement simple que pour les autres projets et disparition de l’électronique embarquée ( hifi, GPS, ordinateur de bord ) qui est remplacée par de simples connections jack ou USB pour MP3, téléphone ou iPad, seul le combiné reste en place face au conducteur. Cette R4 « anglaise » est aussi une auto évolutive tant dans son équipement que ses motorisations qui peuvent être upgradées si besoin ( jolie idée difficile à mettre en pratique ! )

 

Le projet Terrer-Garzon : La R4 rally ou la R4 de fin du XXIeme siècle bourrée de nanotechnologie qui fonctionne grâce à des panneaux solaires et qui n’est habillée que de toile plissée ( le design Nagaré est passé par là !) tout comme une inspiration que l’on dirait venue de certains jeux vidéos un peu « space » !

La vidéo du projet :

Je terminerais ce petit tour d’horizon par deux projets que j’aime bien, un parce qu’il est très moderne et l’autre parce qu’il est une réinterprétation simple et acidulée de la version originale !

Le projet de Charlie Nghiem : La 4Lectric, voilà une Renault ZE qui a une bonne bouille et un design agréable qui donne une allure très moderne mais aussi très dynamique pour cette 4L sur batteries qui prend son énergie soit via des capteurs solaires soit via un système (idéaliste ) de mutualisation de l’énergie et une recharge  sans fil que certains constructeurs testent actuellement. Habitacle clair, dépouillé presque dans l’esprit de ce que faisaient les équipes à P.Le Quément. L’allure rondouillette mais simple est moderne et ne dépareillerait pas dans une gamme actuelle .

 

Le projet de Miguel Herranz : C’est le projet le plus proche de la version originelle et son concepteur a voulu tout simplifier à l’extrême ne serait ce que dans les panneau de carrosserie qui sont fait sans formes compliquées embouties, des vitres planes, des pare chocs à la forme toute simple, des roues blanches et noires en tôle embouties ou une planche de bord toute simple qui reprend le « vieux » combiné d’instrumentation de la Twingo 1, soit le futur L3 1.0 L, soit le L4 1.2 L 16V pour de la fiabilité et un faible coût d’entretien et c’est parti !  Simple, efficace, sympa et surement low cost …

 

Voilà pour ces quelques projets issu des 50 derniers qui participeront à la phase finale et à l’élection du meilleur par un jury à la fin de ce mois de juillet 2011.

Reste un revival, que les amateurs de keis connaissent bien et qui a fait fureur au Japon il y a 3 ou 4  ans, la Suzuki Lapin by Ancel for DAMD qui faisait elle aussi une charmante R4 revival !

 

Via Renault, Designboom, Vimeo.