L’abus de « Sauerkraut mit vin blanc » peut faire faire des choses étonnantes aux ingénieurs même chez Mercedes et cette belle Classe B55 en est la parfaite illustration.

Les hommes de Stuttgart se sont donc amusés à rentrer tant bien que mal un moteur V8 5.5 L fort de 388 chevaux et 530 Nm de couple sous le petit capot du monospace compact de Mercedes. Mais comme il était difficile d’installer une transmission ver les roues avant faute de place, ils se sont décidés à récupérer un train arrière de Classe E 430 et ils l’ont installé à l’arrière de manière à nous proposer le premier monospace compact propulsion avec BVA7 de 388 ch.

Pour bien freiner l’ensemble les petits disques d’origine ont été jugé un peu juste et c’est ainsi que les ingénieurs de Mercedes ont eu l’idée de récupérer le système de freinage de la C 32 AMG ce qui permet de disposer de grands disques en 345 mm à l’avant et 300 mm à l’arrière. Le chassis est par ailleurs surbaissé 40 mm et les suspension ont été renforcées et affermies. La ligne d’échappement est elle aussi entièrement nouvelle et faite sur mesure puisqu’on découvre deux belles sorties ovales qui se situent au centre du pare choc arrière.

Pour faire bonne mesure, pour garantir le plaisir et pour ne pas la jouer « petits bras », ces mêmes ingénieurs ont jugé bon d’enlever le système TCS et l’ESP, oui, oui, ça va glisser dans les courbes abordées à vive allure !

Au chapitre des performances, cette Classe B swapée annonce un Vmax autolimitée à 250 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en à peine 5.2 secondes ce qui permettrait, avec un monospace à l’allure plaisible, de faire la pige à un grande nombre de sportives ou prétendues comme telles.

Dans l’habitacle issu d’une finition avantgarde, on ne découvre que peu de changements si ce n’est un volant en cuir et en alcantara et un tachymètre gradué jusqu’à 300 km/h , plutôt inhabituel sur une Classe B 140 CDi ! Ne vous précicipez pas chez Mercedes dès demain pour commander la même car cette auto est unique, pas homologuée pour la circulation sur route et n’existera jamais au delà de ce délire d’ingénieurs stuttgartois.

Petite info toutefois pour ceux qui seront interessés par la future Classe B 2012, sachez qu’une version AMG forte de 320 chevaux serait à l’étude ! Super mais à quel prix …

Via Mercedes, Autocar.