De son petit nom officiel BMW Série 6 Gran Turismo, celle-ci vient pousser vers la sortie l’ancienne BMW Série 5 GT. Un étonnant changement de gamme puisqu’elle tient tout de même plus de la Série 5 que de la série 6. Mais soit, venons-en aux nouveautés.

Le changement le plus notable se trouve du point de vue esthétique. L’ancienne BMW Série 5 GT ne primait pas vraiment du point de vue design. On passe sur une silhouette beaucoup plus mesurée. L’avant et surtout l’arrière se rapprochent fortement de la Série 5 et seul reste le disgracieux dos de baleine sur le toit, indispensable pour lui donner cet aspect de coupé. La ligne s’allonge: +87 mm et la hauteur perd 21 mm. La partie arrière, particulièrement massive sur la version précédente, perd elle 64 mm. On obtient alors une voiture plus élégante et plus dynamique.

Par la modification de ses proportions, la voiture gagne aussi sur le plan aérodynamique avec un Cx qui passe de 0,29 à 0,25. De plus, les ingénieurs ont travaillé sur la réduction de poids, ce qui va participer à la fois à la consommation et aux performances : la BMW Série 6 GT perd 150 kilos.

Le gros avantage de ce type de véhicule se trouve à l’intérieur et surtout à l’arrière. On bénéficie d’une bien plus grande place aux jambes mais surtout une garde au toit conséquente. Pour avoir voyagé à l’arrière d’une BMW Série 5 GT, c’est un confort notable ! L’autre avantage est à chercher du côté du coffre. Plus pratique, avec son grand hayon, il est surtout plus grand. Comparé à l’ancienne 5 GT, la BMW Série 6 GT gagne 110 litres pour atteindre 610 litres ! A titre de comparaison, le coffre déjà immense d’une BMW Série 5 fait 530 litres. Si l’on abaisse les sièges, on passe alors à 1800 litres, de quoi caser valises, poussettes et vélo sans encombres.

Coté moteurs, on retrouvera, au lancement tout du moins, deux essences et un diesel : 630i GT, 640i GT et 630d GT. Ils développeront respectivement 258, 340, et 265 chevaux. Ils seront tous couplés à la boite automatique 8 rapport Steptronic et les 640i et 630d peuvent bénéficier en option des quatre roues motrices xDrive.

Bien évidemment, la BMW Série 6 GT reçoit les derniers standards technologiques de la marque. On retrouve ainsi la commande gestuelle qui permet par exemple d’augmenter le son ou de changer de musique juste en faisant un geste avec sa main. On retrouve aussi l’affichage tête haute, dont la surface gagne 70% par rapport à la génération précédente.

De façon standard, la BMW Série 6 GT reçoit l’avertisseur de risque de collision et de personnes avec fonction d’amorce de freinage en ville. Mais la voiture pourra se trouver bardée d’options avec entre autre le régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop and go, l’alerte de dérive et l’assistant de trajectoire ainsi que l’avertisseur de collision latérale et l’aide à l’évitement qui ont une action directe sur le volant Ou encore l’alerte de circulation transversale, de non-respect de la priorité, l’avertisseur d’intersection et l’alerte de conduite à contresens. Enfin, la télécommande permettant de garer son véhicule depuis l’extérieur, inaugurée sur la Série 5, sera aussi disponible en option sur le BMW Série 6 GT.

La BMW Série 6 GT sera lancée au salon de Francfort en septembre 2017 pour une commercialisation début novembre. Le prix n’est pas encore connu.

Sans révolutionner son design, on ne peut que constater une nette amélioration de la ligne sur la remplaçante de la BMW Série 5 GT. Si elle ne tire pas ses avantages du côté de son physique, la BMW Série 6 GT est indéniablement une voiture pratique et spacieuse qui profite en plus de toutes les technologies avancées de la Série 5. En améliorant ses performances, en abaissant son poids, en réduisant sa consommation et en allégeant sa ligne, BMW a parfait son modèle qui devrait bien se mixer entre un X6 massif et trop spartiate et une Série 5 qui peut, croyez-le ou non, être trop juste pour certains.

Fiches techniques:

BMW 630i Gran Turismo :

quatre cylindres essence, boîte Steptronic à huit rapports
cylindrée : 1 998 cm3
puissance :190 kW (258 ch) entre 5 000 tr/min et 6 500 tr/min
couple maximal : 400 Nm entre 1 550 tr/min et 4 400 tr/min
accélération [0 à 100 km/h] : 6,3 s
vitesse maximale : 250 km/h
consommation en cycle mixte* : 6,6 à 6,2 l/100 km
émissions de CO2 en cycle mixte* : 152 à 142 g/km.

BMW 640i Gran Turismo / BMW 640i xDrive Gran Turismo :

six cylindres en ligne essence, boîte Steptronic à huit rapports
cylindrée : 2 998 cm3
puissance : 250 kW (340 ch) entre 5 500 tr/min et 6 500 tr/min
couple maximal : 450 Nm entre 1 380 tr/min et 5 200 tr/min
accélération [0 à 100 km/h] : 5,4 s / 5,3 s
vitesse maximale : 250 km/h / 250 km/h
consommation en cycle mixte* : 7,4 à 7,0 l/100 km / 8,2 à 7,7 l/100 km
émissions de CO2 en cycle mixte* : 169 à 159 g/km / 187 à 177 g/km.

BMW 630d Gran Turismo / BMW 630d xDrive Gran Turismo :

six cylindres en ligne diesel, boîte Steptronic à huit rapports
cylindrée : 2 993 cm3
puissance :195 kW (265 ch) à 4 000 tr/min
couple maximal : 620 Nm entre 2 000 tr/min et 2 500 tr/min
accélération [0 à 100 km/h] : 6,1 s / 6,0 s
vitesse maximale : 250 km/h / 250 km/h
consommation en cycle mixte* : 5,3 à 4,9 l/100 km / 5,9 à 5,5 l/100 km
émissions de CO2 en cycle mixte* : 139 à 129 g/km / 154 à 144 g/km.

* Valeurs dépendant des dimensions des pneus et de la présence ou non du xDrive

Crédit photos : BMW