La berline a tendance sportive n’est pas morte ! BMW nous sert avec cette nouvelle série 3 ce que la marque sait faire de mieux : du dynamisme, du caractère, mais aussi le plein de nouvelles technologies.

BMW est décidément très en forme cette année car nous voici déjà avec la 4ème nouveauté majeure. Et quelle nouveauté : la Série 3 a longtemps été emblématique de la marque car elle représente ce qui fait son âme : la berline de caractère. C’est moins vraiment aujourd’hui avec la mode du SUV, mais la Série 3 reste importante en terme d’image et de volume de vente.

La nouvelle génération, baptisée G20, ne bouleverse pas les codes établis. Les évolutions sont douces par rapport à la génération précédente, mais suffisantes pour distinguer le nouveau modèle. La calandre s’élargit et s’agrandit très sensiblement et vient maintenant toucher les phares LED à double optique. Ceux-ci s’étirent encore d’avantage sur les boucliers et comportent une signature lumineuse en crochet. La proue s’étire ainsi toute en largeur, venant asseoir visuellement la voiture sur la route et lui conférer une dose d’agressivité naturelle.

Sur le flanc, pas vraiment de surprise. La silhouette est indéniablement celle d’une BMW. On retrouve le long capot et le coffre court. Le porte à faux arrière est assez long, un peu lourd visuellement mais cela devrait bénéficier au volume du coffre. Contrairement aux modèles plus haut de gamme, pas de trace des “Air breathers”, ces ouïes d’évacuation d’air placées sur les ailes avant. Le caractéristique pli Hoffmeister est bien présent sur les portes arrières. Ouf, l’honneur est sauf, même si le dessin en est légèrement modifié en étant partiellement intégré à la custode. A l’arrière, les feux sont effilés, tout en longueur et bicolores. Leur dessin rappelle celui de certaines Lexus. C’est néanmoins joliment dessiné et s’intègre très bien aux lignes générales. La nouvelle Série 3 mesure à présent 4,71 m de long pour 1,83 m de large, parfaitement en phase avec les Audi A4 ou Mercedes Classe C. Le coffre est toujours de 480 litres, inchangé. La banquette se rabat maintenant selon le schéma 40/20/40.

Dans l’habitacle, et si vous avez suivi l’actualité de BMW, vous n’aurez pas de surprise en découvrant la nouvelle planche de bord entièrement numérique. C’est la fin des compteurs à aiguille là aussi, tout du moins sur les versions hautes. Mais la marque bavaroise a néanmoins soigné les détails en dessinant les compteurs afin qu’ils rappellent la forme de la calandre. La dalle de 12,3 pouces se complète d’un affichage tête haute. En dehors de cela, le dessin de la planche de bord et de l’habitacle ne dépaysera pas les habitués de la marque, nous sommes en terrain connu.

Les motorisations sont elles aussi familières :  320i et 330i de 184 et 258 ch, ainsi que 318d, 320d et 330d de 150, 190 et 265 ch. Au lancement commercial, seules les versions propulsions à boîte automatique seront disponibles. Les versions à transmission intégrales xDrive suivront ultérieurement, ainsi qu’une version hybride rechargeable 330e, sans oublier une M-Performance 40i, une version break Touring, sans même parler de la M3 ou du plus lointain coupé Série 4. Le potentiel de développement du modèle est grand, il suffit de patienter un peu ! La gamme de la série 3 s’articulera autour de 5 finitions : Lounge, Business Design, Edition Sport, Luxury et M Sport. Quelques tarifs sont déjà connus pour le lancement sur le marché français :

Lounge Business Design Edition Sport Luxury M Sport
Diesel
BMW 320d 190 ch Berline (BVM6) 41 900 € 46 000 € 51 450 € 51 150 €
BMW 320d 190 ch Berline (BVA8) 44 100 € 47 400 € 48 200 € 53 650 € 53 350 €
BMW 320d xDrive 190 ch Berline (BVA8) 46 750 € 50 500 € 50 450 € 55 900 € 55 750 €
Essence
BMW 330i 258 ch Berline (BVA8) 46 800 €  – 50 500 € 55 950 € 56 200 €

 

Les commandes sont ouvertes… dès aujourd’hui !

Crédits photos : BMW