La nouvelle Aston Martin est en fait un peu à la Virage ce qu’est l’iPhone 5 à L’iPhone 4S, c’est à dire une évolution qui veut se faire passer pour une nouveauté. Il y a une quinzaine de jours nous apprenions la disparation de la toute récente Virage qui au final n’aura vécu que 18 mois. Ainsi ce retrait rapide de la Virage de la gamme Aston Martin laisse la place pour cette New DB9 qui vient en fait assurer la fusion de deux modèles de la marque ce qui nous donne en fait : Old DB9 + Virage = New DB9.

Cette nouvelle DB9 est plus surement une évolution de la virage qu’autre chose mais chez Aston on nous présente cette voiture comme une réelle nouveauté alors qu’au delà de quelques détails comme un becquet de coffre, d’un logo DB9 et une petite évolution mécanique, il n’y a rien de différent entre une Virage et une DB9 2013.
Idem dans l’habitacle puisque la planche de bord, les commandes ou les sièges restent identiques. Les détails de finition, la sellerie cuir habillant la console centrale, le ciel de pavillon habillé de cuir (ou d’alcantara), les passepoils et surpiqures sont les mêmes que sur la Virage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est mécaniquement que la DB9 évolue vraiment par rapport à la Virage puisque si elle garde le moteur V12 5.9 L, celui ci voit sa puissance passer de 497 à 517 ch.

On arrive ainsi à une DB9 qui avance les performances suivantes :

V12 5.9 L
517 ch à 6500 trs/min
620 Nm à 5500 trs
BVRS Touchshift 6 vitesses
Différentiel à glissement limité
Vmax : 295 km/h
0 à 100 km/h : 4.6 sec

longueur : 4.72 m
largeur : 1.90 m  (2.02 m avec rétros)
hauteur : 1.282 m
empattement : 2.74 m
poids : 1785 kg

jantes alu 20 pouces : Av : 245/35 R 20 – Ar : 295/30 R 20 Pirelli P Zero

coffre : 186 dm3 (Volante : 155 dm3)

Les évolutions les plus marquantes sont finalement à chercher dans l’adoption en série des disques carbone céramique Brembo (398 mm + étriers à 6 pistons à l’avant et 360 mm + étriers à 4 pistons à l’arrière) et du coté de la suspension qui adopte la dernière évolution de l’amortissement piloté ADS (Adaptive Damping System).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sinon ce n’est pas mal mais pas “transcendant” par rapport à une Virage notamment quand on constate que malgré les 20 ch et les 20 Nm supplémentaires, la voiture ne progresse pas du tout en performances puisqu’elle annonce les mêmes chronos que la Virage.

 

 

 

 

 

 

 

 

On reste toutefois sur sa faim quand on voit les performances annoncées au regard de la cylindrée et de la concurrence qui fait nettement mieux ! Néanmoins c’est une jolie auto exlusive, à la belle sonorité mécanique, qui sera proposée aussi en version Coupé que Volante comme la Virage mais… en un peu plus cher. A revoir au salon de Paris puis en début d’année 2013 en concession.

 

Via Aston Martin.