Audi RS7.30

Il y avait déjà la S7 et son V8 4.0 L Biturbo de seulement 420 ch et 550 Nm, un peu juste pour les amateurs de vraie sportivité et de luxe, il y aura désormais la RS6 doté du même excellent V8 4.0 L TFSI Biturbo mais dans la même itération que sur la RS6 Avant, c’est à dire en version 560 ch et 700 Nm disponibles sur une très large plage d’utilisation du moteur.

Cette nouvelle RS7 dévoilée au salon de Detroit vient se positionner légèrement au dessus de la RS6 Avant qui ne devrait pas avoir de déclinaison « familiale ». La RS7 se démarque esthétiquement de la S7 par son bouclier avant plus agressif, sa jupe arrière qui intègre les deux grosses sorties d’échappement ovales qui sont la signature des Audi RS, ses jantes alu à 5 doubles branches en 20 pouces ou les feux et phares à leds.

Mécaniquement la RS7 Sportback est donc motorisée par le bloc V8 4.0 L TFSI Biturbo dans la version qui délivre 560 ch entre de 5700 à 6700 trs/min, 700 Nm de 1750 et 5500 trs. Ce moteur V8 (identique à celui de la Bentley Continental GT) est aussi équipé du système S&S et de ce qu’Audi appelle les cylindres à la demande, c’est à dire que cette nouvelle RS7 profite du désacouplage de la moitié des cylindres quand  ils ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de la voiture. Ce moteur est bien évidemment accouplé à la transmission Quattro et à la boite Tiptronic 8 avec palettes au volant.
La voiture est posée sur une suspension pneumatique qui est pilotée en temps réel et qui permet d’abaisser la garde au sol de 20 mm. La RS7 Sportback dispose du chassis Sport Plus pour plus de précision et de dynamisme dans le comportement routier. L’Audi est livrée de série avec un système de freinage renforcé qui propose des grands disques ventilés et percés de 390 mm pincés par des étriers à 6 pistons. Il faut bien ça pour arrêter cette RS7 dont le poids se situe autour des 1800 kg. On pourra obtenir en option des disques de freins en carbone-céramique qui améliore encore les distances d’arrêt ou de la ralentissement de la bavaroise.

D’origine la RS7 est annoncée pour une Vmax autolimitée de 250 km/h et un 0 à 100 km/h plié en 3.9 secondes c’est à dire une seconde pleine de moins que la S7 Sportback. Si vous optez pour la Pack Dynamique, la Vmax sera portée à 280 km/h et si vous pouvez passer au Pack Dynamique Plus, la barre des 300 km/h est à vous avec une Vmax portée à 305 km/h. Les données sont encore en cours d’homologation mais le constructeur annonce une consommation mixte de 9.8 L/100 km et des émissions de CO2 limitées à 229 g/km (Bravo, vous avez droit au Big Malus !).

Dans l’habitacle, aucune surprise et on retrouve avec plaisir la très agréable planche de bord « flottante » et l’ambiance caractéristique des Audi S ou RS avec inserts en fibre de carbone ou alu, sièges sport, belle sellerie cuir et on ajoutera ici un très haut niveau d’équipement et de finition qui font de cette nouvelle RS7 Sportback une compétitrice de grande valeur dans le match qui opposera dans quelques mois les CLS 63 AMG S-Model, Panamera Turbo S, Rapide S, M6 Gran Coupé, XFR-S et pourquoi pas la nouvelle Quattroporte ou la toujours vaillante (et peu onéreuse) CTS-V qui terminera sa carrière dans l’année.

Pour retrouver la RS7 SPortback en vidéo, c’est par là

Cette nouvelle Audi luxueusement sportive devrait arriver sur le marché au second semestre 2013 (dès le début de l’été aux USA et à l’automne ou en début d’hiver en Europe. Pas de tarification disponible pour l’instant mais nous devrions en savoir plus dans deux mois au moment du salon de Genève. A revoir.

Via Audi, Youtube.