Il parait que l’on commence à les voir dans la circulation parisienne ! Ainsi Autolib’ a annoncé en fin de semaine passée que le cinq millième abonné à l’année venait d’être enregistré.

Les abonnements étant ouverts depuis novembre (mise en service d’Autolib’ le 05/12/2011), Autolib’ est sur un rythme de 850 à 900 abonnements pris chaque mois ce qui n’est pas mal mais encore très insuffisant pour atteindre les 100.000 abonnés nécessaires officiellement  pour atteindre le point d’équilibre financier.

100.000 c’est le nombre d’utilisations des Autolib’ depuis le 05 décembre dernier soit 20.000 locations/mois ou 650 utilisations chaque jour. Pas mal mais là encore peu mieux faire surtout quand on sait qu’il y a un peu plus de 600 stations déjà en service, ça ne fait finalement que 1.08 utilisation par station mais si on rapporte cela au 750 ambassadeurs Autolib’, on arrive à 0.87 utilisation par salarié ce qui est très peu rapporté notamment au coût salarial. Il ne faudrait toutefois pas que cela perdure trop longtemps car le budget Autolib’ sera bien vite déficitaire… et peut être comblé par des impôts supplémentaires ?

Pour palier à cela et dès ce mois de mai, les entreprises vont pouvoir souscrire des abonnements et les particuliers vont pouvoir avoir leur Autolib’ en leasing ce qui permettra notamment aux locataires de profiter gratuitement des emplacements Autolib’ dans les rues de l’agglomération parisiennes et dans les villes d’Ile de France associées au projet. Par ailleurs, Bolloré rappelle que dans les prochains mois , le nombre de stations dans les villes concernées va passer de 600 à 1100 et le nombre de voitures disponibles à la location de 1280 à 3000 en fin d’année 2012 en passant par 1740 autos dès le mois de juin. Voilà des éléments qui pourraient booster l’affaire. Chez Bolloré on se montre satisfait et on assure : « La semaine dernière, on a eu 11 000 clients en sept jours à Paris. On a frôlé les 2 000 clients, le samedi et le dimanche. Des progressions significatives apparaissent. Le retour de la clientèle est très positif. À partir de mi-mai, on aura certainement des campagnes de communication un peu plus poussées. »

On apprend par ailleurs que l’usine de batteries d’Ergué Gabéric près de Quimper devrait entrer en service cet automne  et même si on reconnait chez le constructeur que le début d’année est un peu difficile on s’attend tout de même à une année correcte.

L’autre affaire Autolib’ du moment est politique et concerne l’initiative du secrétaire d’état au commerce extérieur et ex député parisien. Ainsi ce week end, ses équipes de militants sur la demande de Pierre Lellouche ont utilisé 4 Autilob’ qui ont sillonné les rues des plusieurs arrondissements parisiens (1er, 2eme, 8eme, 9eme) en étant redécorées aux couleurs de l’UMP et avec le slogan « Lellouche avec Sarkozy ». Le secrétaire d’état voyait cela comme une opération de communication ludique mais du coté de la Mairie de Paris, on n’a pas trop apprécié et qui a fait remarqué que cette utilisation des Autolib’ contrevenait à un arrêté municipal valable pour la droite comme pour la gauche et cela semble fort logique et que par ailleurs cela allait à l’encontre des dispositions prévues par le code électoral français. L’affaire semble close même si l’ex député parisien à noté « que l’opération n’a eu une durée que de quelques heures et que cela ne valait pas la peine d’en faire tout un plat ».

Et puis finalement, ça a fait un peu de com’ gratuite pour Autolib’ ! 😀

Via LeParisien, CCFA, OuestFrance.