Nous en parlons depuis des mois durant lesquels nous avons suivi les spyshots, les vidéos, les previews, et bien soyons joyeux car voici enfin ce cabriolet et ce coupé serie3 restylé.

Une évolution qui se fait tout en douceur et subtilité et qui ne ringardisera pas l’actuel modèle.

Je vous détaillerais les nouveautés pour ces versions qui apparaitront en concession durant le printemps 2010 et je vous proposerais ensuite une galerie de photographies pour chacun des modèles.

Sur la face avant, on découvre bien sur les nouvelles optiques à leds ( et les « angel eyes » revus et corrigés si chers à la marque  ), la nouvelle calandre élargie et des « haricots » plus larges avec un nouvel entourage chromé et on dévcouvre que le spoiler évolue aussi assez nettement. Ainsi le prolongement actuel du pli de calandre qui descendait jusqu’en bas de pare choc disparait  pour laissé place à une prise d’air plus grande et seulement barrées de deux barrettes argentées qui laisse une grande aération pour un refroidissement du moteur.

Les principales nouveautés cosmétiques concernent la phares avants, les feux arrières, les bas de caisses . De profil on constate quue l’auto garde son allure sportive, harmonieuse élégante et de bon gout. On notera seulement une évolution des bas de caisse qui voient leur dessin évoluer vers une allure plus dynamique et plus marquée avant l’aile arrière .

Les « angel eyes » peuvent désormais servir de leds diurnes et sont, la nuit, accompagnés d’une paupière lumineuse elle aussi éclairée par des leds.

Les designe des feux arrières évolue aussi avec l’installation de deux rampes de leds qui signent l’arrière de cette serie3 et ils s’étendent sur les deux parties du feux. Ce dessin a pour but d’élargir visuellement le coupé et le cabriolet et ainsi leur assurer une meilleure visibilité.

A l’arrière on notera aussi l’ajout d’un pli supplémentaire sur le bas de pare de choc toujours dans le but d’élargir visuellement l’arrière de ces nouvelles BMW. Toujours au chapitre du design, on découvre de nouveaux rétroviseurs plus gros ( pour des questions de normes  ) , plus aérodynamiques et selon BMW qui s’intègrent mieux dans à la ligne du coupé .

De nouveaux coloris font leur apparition comme le Deep Sea Blue métallisé, le Rouge vermillon métallisé et le blanc minéral. De nouvelles jantes alu sont annoncées aussi bien pour le coupé que pour le cabriolet.

Dans l’habitacle on notera quelques nouveaux dessins de garnitures avec plus de lignes horizontales afin de rendre plus large visuellement l’intérieur de l’auto, de le rendre plus lumineux et dynamique afin d’être à l’unisson avec les évolutions du style extérieur. On notera aussi de subtiles évolutions des commandes diverses sur la planche de bord qui deviennent un tout petit peu plus grosses afin d’être plus facilement présensibles par le passager avant ( Clim notamment  ). A l’arrière, les passagers, au nombre de deux, voient l’apparition d’une nouvelle console avec des rangement plus pratiques, des nouvelles bouches d’aérations et des éclairages de pieds. Au chapitre des plastiques et garnitures, BMW annonce avoir fait évoluer ses matériaux vers un aspect encore plus cossu …et surement plus moussu pour suivre Audi mais aussi plus écologiques dans l fabrication. Sur la planche de bord, le choix sera laissé avec soit la ronce de noyer foncé, soit l’insert aluminium et les clients pourront obtenir, sur demande, des placages en bambou, de la ronce de noyer claire, de la fibre de carbone ou de la laque piano noir. Le conducteur découvrira aussi l’arrivée d’une nouveau volant plus sportif dans son allure et encore plus ergonomique dans son utilisation avec des touches de commandes qui évoluent un peu ou des palettes de commande de la boite Steptronic qui grandissent un petit peu.

Une nouveauté intéressante, en option hélas, est à signaler sur la version cabriolet qui va proposer une nouvelle technologie afin déviter de finir collé et brulé dans les sièges en cuir quand la voiture est garé en plein soleil. Ainsi BMW a développé la technologie « Sun-reflective » qui est un procédé qui utilise la modification des pigments de couleur utilisés pour teinter le cuir afin de reflèter les rayons infrarouges du soleil sur des longeurs d’ondes de plus de 720 nanomètres. Ce processus perment de réduire de 20°C la température des habitacles garnis avec des teintes sombres et offre l’avantage de rendre supportables ( pas frais  ! ) les sièges lorsque l’on s’asseoit dedans puisque que ce système permet d’abaisser la température de surface d’environ 15°C. Ce sytème sera disponible seulement avec certaines qualités de cuir et sur certaines finitions. Les autres cuirs restent de qualité semblable à celle que nous connaissons aujourd’hui.

 Au chapitre mécanique, la principale évolution concerne la version 335i qui se sépare de son bloc N54 pour aller vers le N55 que vous connaissez tous. On retrouve donc ce nouveau L6 déjà vu sur les X6 , serie5 GT et Z4 dans sa version de 306  chevaux à 5800 trs/min et au couple de 400 Nm disponible de 1200 à 5000 trs/min . Ce nouveau moteur N55 dispose aussi d’un système externe et séparé de refroidissement de l’huile monté un peu à l’extérieur du moteur afin d’être plus performant que le système traditionnel.

les performance sont les suivantes :

 335i Coupé ( BVM/BVA ) : Vmax autolimitée à 250 km/h, 0 à 100 km/ en 5.3 secondes ( 5.5 sec avec BVA ).

335i Cabriolet ( BVM/BVA ) : Vmax autolimitée à 250 km/h, 0 à 100 km/h en 5.5 secondes  ( 5.7 sec avec BVA ).

335i Coupé xDrive  ( BVM/BVA ) : Vmax autolimitée à 250 km/h, 0 à 100 km/h en 5.2 secondes  (5.3 sec avec BVA )

Les versions 335i disposent de la BVA6 Steptronic avec palettes au volant mais pas de la nouvelle boite DCT7 qui sera réservée à la 335 is dans quelques mois. Toutes ses évolutions seront à découvrir encore plus en détails lors du prochain salon de Genève et fin mars -début avril en concession pour le coupé, puis courant mai pour le cabriolet . Mais de tout cela nous reparlerons vite tout comme de la 335is …

A l’opposé de la 335i, on découvrira l’arrivée sur le marché d’une petite version essence qui se situera en dessous du coupé et du cabrio 320i, je veux parler du modèle 318i qui proposera 143 chevaux à 6.000 trs.min, 190 Nm pour une Vmax de 210 km/h, un 0 à 100  abattu en 9.1 secondes sur le coupé et 10.3 sec sur la version cabriolet. Le coupé 318i est donné pour une consommation mixte de 6.3 L/100 km et des émissions de CO2 qui s’élèvent à 146 g /km ( 154 g sur le cabrio ).

La Galerie du coupé.

Ce qui est commun au deux modèles .

La Galerie du Cabriolet.

Voilà deux jolies et agréables versions que nous reverrons probablement assez vite et peut être même en essai durant le printemps grâce à Gonzague et Daniel !

PS : un petit mot à l’attention des non béhêmistes et je sais qu’il y en a ! …Deux articles vous attendent à propos de BMW et des évolutions de la serie3 berline et du SAV X1…Désolé !

Via BMW.