BMW Serie5 restylée Berline-Touring-GT

Comme la Serie 3, la Serie 5 est et reste un pilier de la gamme et du succès de BMW. Cette génération F10 commercialisée depuis le printemps 2010 est une vraie réussite commerciale et a pris avec bonheur la succession de la E60 qui fut elle aussi un succès sur les marchés.

Aussi pour redonner un petit coup de boost à sa grande routière et pour faire face à l’arrivée de la nouvelle Mercedes Benz Classe E restylée mais aussi à quelques nouveautés comme la CTS ou la GS, BMW retouche la Serie 5 tout en faisant évoluer son niveau d’équipements et ses motorisations. Les versions Berline, Touring, GT et ActiveHybrid 5 profitent du facelifting ainsi que la sportive M5 (nous en reparlerons en détail dans un autre sujet avec la présentation du Pack Performance).

Les discrètes évolutions du style concernent le bouclier avant qui profite d’une entrée d’air élargie et agrandie dans ses parties latérales qui accueillent des inserts chromées. Le traitement de la calandre est subtilement revu . Sur la version Touring, les évolutions sont identiques. Ces feux arrière sont modifiés et accueillent des guides de lumière plus fins qui ne sont pas sans rappeler ceux que l’on trouve sur la Serie 3 Touring.

Tous les modèles de la Serie 5 profitent du facelifting pour se doter en série de phares bi-xénon. Ceux ci disparaissent du très long catalogue des options où l’on retrouve les phares à LED (reconnaissables visuellement à leur module de LED horizontal situé au centre des « anneaux » de lumières (non nous ne sommes pas chez Audi). Les phares sont équipées des dernières technologies adaptatives comme  l’assistant de plein phare avec anti-éblouissement automatique. Une fonction qui est complétée par la vision nocturne avec détection des piétons et animaux liée à la fonction spot.

La BMW Serie 5 GT (Gran Turismo) est elle aussi concernée par l’évolution de la gamme. Les changements  portent ici aussi sur la face avant qui est elle aussi discrètement retouchée tandis que l’arrière est revu de façon plus significative avec surement l’espoir secret d’alléger visuellement le massif arrière de l’auto et de lui donner un peu plus de dynamisme. Le hayon est modifié tout comme le bouclier et on note de nouveaux feux mieux intégrés qui doivent moderniser cette massive partie arrière de la voiture. La modification du dessin du hayon permet une augmentation du volume du coffre qui prend quelques décimètres cubes supplémentaires.

Si le style extérieur évolue peu, le style intérieur évolue de la même manière avec juste quelques retouches, l’ajout de nouvelles fonctionnalités du coté de l’iDrive avec écran tactile, d’un éclairage d’ambiance avec couleur variable (orange ou blanc selon l’humeur ou le temps !), enfin on note l’amélioration des espaces de rangement. Ceux qui sont attentifs auront remarqué la présence de nouveaux inserts de part et d’autre de l’écran central. Le coffre de toutes les Serie 5 faceliftées est désormais accessible grâce une fonction d’ouverture mains-libres avec capteur sous le bouclier arrière (ouverture et fermeture) comme sur le Ford Kuga ! Enfin, la Serie 5 adopte la nouvelle typologie de gamme apparue sur la Série 3 avec les gammes lignes Luxury,  Modern qui complètent la version de base. Toutes les versions peuvent désormais se parer du Pack M pour se donner une allure sportive et chic. De nouvelles jantes alu, des évolutions de la sellerie sont aussi au programme de cette Serie 5 restylée 2013/2014.

La Série 5 inaugure un nouveau système d’assistant à la conduite dans les embouteillages. Cette assistance supplémentaire vient encomplément au système de maintien dans la file de circulllation, au régulateur de vitesse adaptatif, à l’alerte de risque de collision. Elle prend en main (quasi totalement) la conduite en circulation dense jusqu’à une vitesse de circulation de 40 km/h. Ainsi la vitesse, les trajectoires et les distances entre les véhicules sont gérées  électroniquement. Seule obligation, comme chez Mercedes Benz qui propose le même système, garder les deux mains sur le volant dans ces périodes de conduite quasi automatisées.
La Serie 5 restylée proposera aussi un système de vision périphérique à 360° et un Park Assist entièrement automatique puisqu’il ne requiert pas la moindre intervention du conducteur tant pour le volant que pour l’accélérateur ou le frein.

La nouvelle gamme BMW Serie 5 s’accompagne d’évolutions mécaniques classiques à ce stade de la vie d’un modèle automobile, ainsi tous les moteurs répondent à la norme Euro6 et sont équipée du système de post-traitement des oxydes d’azote avec additif AdBlue. L’entrée de gamme est désormais la 518d qui dispose du moteur L4 2.0 L dans sa version 143 ch, 360 Nmqui permet à la Série 5 d’afficher une consommation mixte de 4.5 L/100 km et des émissions de CO2 limitées à 119 g/km ce qui la place favorablement face à une Audi A6 2.0 L TDI ou une Classe E 200 CDI. Les cadres d’entreprise ont ici leur future voiture !
La gamme Serie 5 diesel est désormais la suivante :

518 d 143 ch / 520d 184 ch/ 525d 218 ch / 530d 258 ch / 535d 313 ch / M550d 381 ch

La 520d est dès à présent disponible avec la transmission xDrive et la Serie 5 GT ne proposera que les versions diesel 20d, 30d et 35d.
En essence, la principale  nouveauté prend l’appellation de 550i (nous en avons déjà parlé il y a quelques semaines. Le V8 4,4 L TwinPower Turbodouble voit sa puissance prendre près de 11% pour passer de 407 à 450 ch avec un couple moteur qui évolue de 600 à 650 Nm. La Vmax autolimitée reste fixée à 250 km/h mais le 0 à 100 km/h est désormais plié en 4″6 secondes (4.8 sec avec le moteur 407 ch). La consommation mixte est annoncée pour 8,6 L/100 km avec des émissions de CO2 qui chutent nettement et passent sous la barre des 200 g/km avec 199 g. Le reste des motorisations de la gamme poursuit sa carrière sans modification notable. La version ActiveHybrid 5 reste au catalogue sans modifications autres qu’esthétiques avec son L6 associé à un moteur électrique pour une hybridation « light » qui permet à cette berline de 340 ch de revendiquer seulement 400€ de malus écolo du fait de ses 149 g de CO2/km.

Pour retrouver la Serie en vidéo, c’est par là :

Voilà les premiers éléments qui vous permettent de faire connaissance avec la reine du segment qui reste une très belle berline classique et bourgeoise qui sait associer une certaine élégance, un vrai agrément de conduite, un beau niveau d’équipement et de finition même si hélas cette version restylée ne changera rien à la donne en matière de budget avec une entrée de gamme qui se situera probablement au delà de 40.000€ en 518d « Base ». A revoir en concession dans quelques semaines.

Via BMW, SCH, Youtube.