Voilà un nouveau panneau que nous allons trouver normalement sur les bords de nos routes, autoroutes, grands axes départementaux et dans nos centres villes dans les prochaines années.

Bolloré va installer 16.000 bornes de recharge en France

Ce matin, le ministère de l’économie a annoncé, sans surprise (nous vous le disions, il y a une petite quinzaine de jours), que le groupe Bolloré allait déployer en France un réseau de 16.000 bornes de recharge électrique « publiques » de recharge pour automobile.

Le ministère concerné par l’affaire annonce que ce projet de recharge porte sur des bornes dites « semi-accélérée », c’est-à-dire  qu’elle autorise la recharge complète d’une batterie dans un temps compris entre trois à quatre heures. Ces bornes devraient permettre la recharge de tous les modèles qui sont vendus sur le marché. Toujours selon le document officiel, nous apprenons que cela représente un investissement de  l’ordre de 150 millions d’euros sur quatre ans, c’est à dire entre 2015 et 2019.

Ce projet national Bolloré entre dans le cadre du fameux plan de transition énergétique voulu par la ministre de l’écologie Ségolène Royal et il est sensé annoncer les non moins fameuses 7 millions de bornes (1 pour 10 français) attendues pour 2030.
On a aussi appris que Ségolène Royal et Emmanuel Macron diront d’ici la fin du mois de  janvier 2015 si ce projet est reconnu de dimension nationale et par conséquent exempté de redevance d’occupation du domaine public. Plus sérieusement, quelques rendez vous, deux ou trois déjeuners devraient suffire à plier l’affaire dans ce sens.
En cas d’avis favorable de la part du gouvernement, Bolloré dit qu’il lancera dans chaque région concernée une « vraie » concertation sur les modalités précises d’implantation de ses stations de recharge pour VE. Si on peut reconnaitre que l’idée soit louable, on doit aussi se dire que le groupe industriel breton a déjà fait ses études et qu’il a déjà ses idées sur les lieux d’installation des dites bornes…

Sachez que si l’on en croit le projet Bolloré, ces 16.000 bornes devraient permettre  un bon maillage du réseau routier français puisque cela correspond à l’installation d’une borne tous les 50 km sur les principaux axes. Le coup de revient d’une recharge pour le client (et non l’usager !) devrait revenir, selon les dernières informations, aux environs de 2.0 à 2.50€. Ces 16.000 bornes vont venir s’ajouter aux 14.000 déjà installées en France.

On restera toutefois un peu surpris, euh non en fait, par ce choix notamment quand on se rappelle que du temps de l’ancien ministre de l’économie, c’est EDF qui semblait tenir la corde. Une fois encore on passe par la fameuse délégation de service publique et on dirait qu’en France, au somment de l’état on semble décidé à installer Bolloré dans le rôle du grand maître de l’électricité automobile !

Nous reparlerons d’ailleurs très vite du groupe industriel qui lance un nouveau service en ce début de mois de décembre.

Via AFp, Ministèredel’Economie.