Nous allons tout de suite nous accorder sur une chose, ni l’une, ni l’autre n’auront bouleversé le marché automobile américain et ni la Leaf, ni la Volt n’ont vraiment séduit la clientèle.

Mais qu’en est il réellement en terme de volume de ventes ?

17 unités séparent l’une de l’autre après 5 mois plein de commercialisation ( on fera abstraction de la fin 2010 ) et c’est à l’avantage de la Nissan Leaf puisque Nissan a mis à la route 2.184 exemplaires de sa voiture électrique alors que dans le même temps, Chevrolet a livré 2.167 Volt ce qui fait pour les deux modèles confondus, une moyenne mensuelle de 435 autos mises à la route. On est bien loin du raz de marée électrique annoncé par les dirigeants de Nissan l’an passé et bien loin des soit disant 20000 commandes car à ce rythme, il faudra à Nissan environ 4 années pour atteindre les 20000 autos mises en circulation.

La situation est toute aussi étrange chez Chevrolet car la Volt propose d’autres capacités routières que la Leaf et on pensait que la préférence nationale aiderait à la vente de cette compacte électrique mais il semble que le peu d’états dans lesquels la voiture est vendue, le prix relativement élevé et les 4 places soient un frein à la vente. Aussi les choses pourrait changer dans les prochains mois avec la « petite » baisse de tarif de la Volt ( – 1000$ ) et surtout une distribution élargie à tout le pays. Mais objectivement ce n’est pas encore gagné et Nissan comme Chevrolet ( et Opel ) auront bien besoin du vieux continent européen et de son marché pour écouler quelques milliers d’exemplaires de plus de ces autos sur batteries, surtout que les évolutions de l’hybridation automobile ne va pas forcément aller dans les sens des autos totalement électriques qui restent limitées dans leurs possibilités routières.

Un long combat face aux moteurs thermiques « new gen », aux hybrides en pleine croissance va se mettre en place sur le marché et une possible sortie du nucléaire, l’absence de soutien des écologistes non intégristes et des coûts élevés liés à une absence de facilité d’utilisation n’aideront pas à une possible démocratisation de ces voitures électriques qu’elles viennent de chez Nissan, Chevrolet, VW ou même Renault…. un feuilleton à suivre ensemble en fin d’année quand Leaf, Volt, Ampera et les ZE seront sur le marché.

 

Via USA Today.