Cadillac Ciel ou quand Cadillac revient au très grand luxe avec une auto qui se trouvent à la croisée de chemins qui pourraient avoir pour noms :  Sixteen, Fleetwood Eldorado, Dallas…

C’est donc à Pebble Beach que Cadillac revient à une certaine démesure très années 50 à 70. Pn retrouve dans cette Cadillac Ciel, le bon gout de l’Amérique qui était puissante, conquérante, presque décadente et qui aimait cruiser en Cadillac rose en écoutant Elvis !

5.174 m de long, 1.97 m de large, un empattement de 3.175 m, 4 portes, 4 places, pas d’arceau ou de montant central et surtout une voiture cabriolet qui reprend les codes esthétiques des Eldorado du passé avec des feux arrières en boomerang qui rappellent les fameux ailerons d’ailes, un grand aplat sur le capot moteur qui nous ramène à la Fleetwood des années 60-70, un pare brise légérement arrondi et panoramique comme on les faisait il y a une soixantaine d’années.

Que du bonheur pour ceux qui apprécient les Cad’ “old school” avec cette voiture néo rétro qui mélange les codes stylistiques du passé et ceux qui sont en vigueur depuis quelques années chez Cadillac. Mais à la division luxe de GM, on sait aussi être dans le coup et contemporain avec une voiture qui si elle est imposante est très actuelle avec sa motorisation V6 Biturbo hybride forte de 425 ch et 583 Nm de couple transmis au sol via les 4 roues motrices montées en 22 pouces.

Quatre sièges individuels en cuir violet foncé qui sont chauffants et ventilés, un rangement individuel au pied de chaque siège pour mettre Ray-Ban Aviator, crème solaire et lingettes. La Cadillac Ciel propose aussi de belles boiseries en bois d’olivier “tombé” et non coupé pour respecter certains codes écologistes du moment. On appréciera aussi l’instrumentation translucide et bleuté ainsi que les quelques inserts en aluminium massif.  La Ciel est peinte dans une livrée “oenologique” et chic qui prend l’appellation de Cabernet.

Pour que le voyage soit encore plus agréable, la voiture dipose d’une centrale d’aromathérapie qui diffuse des subtiles senteurs et d’un éclairage d’ambiance qui se veut relaxant  et pour que l’auto soit connectée, toute la technologie du moment est là pour la hifi, les smartphones et connectivité Bluetooth.

 

Pour découvrir la Ciel en vidéo, c’est ici.

Un beau projet qui genre des autres tristes autos qui sont présentées cette fin de semaine à Pebble Beach mais une auto qui a très peu de chance de passer en série mais qui nous donne quelques pistes stylistiques pour les Cadillac à venir. Une chose est sure avec les Sixteen, Cien et Ciel, la marque américaine au nom du sud ouest est de retour dans son segment, celui du luxe et pour les amateurs que nous sommes, cela fait plaisir et sur ce coup, Cadillac et la Ciel, c’est toute l’Amérique qu’on aime ! Ah que…

 

NDLR : Vous retrouvez dans cette Ciel des proportions que vous connaissez et que l’on avait découvert dans le beau concept car Renault Nepta ( une auto de l’ère Le Quément ).

Via Cadillac, Autoblog, Youtube.