Juste trois mois après le concept du Salon de Genève, voici la version de série du petit SUV aux chevrons : le Citroën C3 Aircross.

Encore un SUV me direz-vous ? Eh oui. Mais celui là a un petit je ne sais quoi de sympathique, qui tient essentiellement à ses formes rondes et avenantes. Car pour le reste, nous sommes en terrain déjà très largement connu et défriché.

Le C3 Aircross utilise en effet la plate-forme du petit cousin germain Opel Crossland X ou de l’autre cousine Peugeot 2008 et reprend l’essentiel des motorisations déjà connues du groupe. En essence, vous pourrez ainsi retrouver sous le capot les très réussis 3 cylindres 1,2 litre Puretech en version 82, 110 et 130 ch. Et en diesel, les 1,6 l HDi en version 100 ou 120 ch. Pas de trace du nouveau 1,5 l HDi qui fait ses premiers pas dans la 308 restylée. Les transmissions seront assurées par une boîte manuelle 6 rapports ou l’EAT6 sur la seule Puretech 110. Le C3 Aircross est bien posé sur ses grosses roues, mais ne vous y trompez pas : ce n’est pas un tout terrain. Il ne dispose pas de transmission intégrale, mais d’une déclinaison du Grip Control (déjà croisé sur les Peugeot 2008 et 3008) et d’un système de contrôle de vitesse en descente.

Par rapport au concept de Genève, le C3 Aircross perd ses portes antagonistes mais conserve sa vitre de custode à rayures so 70’s (en option) ainsi que ses barres de toit. Les fameux airbumps quant à eux disparaissent totalement :  il ne reste plus qu’une fine barre sur le bas de caisse qui vient alléger un peu le profil. Ce qui n’a pas changé, c’est à peu près tout le reste. La petite C3 Aircross garde une bonne bouille qui en fait une voiture sympa et conviviale, un peu comme celle qu’elle remplace, la C3 Picasso.

Les accessoires « SUV » sont toujours là : protections de passages de roues, bouclier avant largement ouvert et bouclier arrière à sabots remontant largement sur le hayon. Même les jolis feux arrières à effet 3D sont reconduits ! La mode étant à la personnalisation à l’extrême, la C3 Aircross ne pouvait pas louper le coche : 90 possibilités de déco extérieure et 5 ambiances intérieures vont vous permettre de créer votre voiture rien qu’à vous.

Dans l’habitacle, c’est un mélange des dernières tendances de Citroën qui s’offre à vos yeux. Un peu de C4 Cactus et de C3 « tout court » pour le côté horizontal de la planche de bord, et un peu de C5 Aircross pour plusieurs détails comme la forme des aérateurs. Loin d’être dépouillée, la C3 Aircross peut disposer d’un équipement plutôt haut de gamme : affichage tête haute, grand écran multimédia (avec CarPlay et Android Auto), diverses aides à la conduite ou recharge de téléphone par induction. La banquette arrière offre une bonne part de modularité en pouvant coulisser sur une quinzaine de centimètres, portant la capacité du coffre de 410 à 520 litres. Le siège passager avant peut se rabattre pour des objets longs tandis que le dossier de la place médiane de la banquette arrière peut se transformer en accoudoir. Une petite voiture pleine de ressources !

Long de 4,15 m, le C3 Aircross vient affronter de redoutables adversaires sur notre marché. Outre les cousines du groupe, il faudra compter sur le Renault Captur et les futurs petits SUV du groupe Volkswagen, le T-Roc et le Seat Arona. Il semble pourtant bien armé en proposant un design plutôt original et plaisant, ainsi que des prestations plutôt sur la partie haute du segment.

Le C3 Aircross sera commercialisé dans la foulée du salon de Francfort à la rentrée.

Crédits photos : Citroën