en tête Essai : Aston Martin N400

Il y a des choses que l’on ne refuse pas…
Un tour en Aston Martin en fait partie

Il aura mis du temps à arriver cet essai et on s’en excuse ! Réalisé avec notre partenaire Auto Emotions, nous avons du faire les photos vite et de même pour la vidéo.

Aston Martin N400

Résultat pas aussi bon que le test de la Fiat 500 donc mais … la voiture est là, magique…

Nous avons tourné une (petite) vidéo :

Pour résumer rapidement :
– L’Aston Martin N400 est produite uniquement à 250 exemplaire et cela à la main en Angleterre-
– C’est une voiture que l’on ne croise pas fréquemment 😉

Impressions sur le véhicule :
La première fois que je l’ai entendu démarrer, c’était dans le parking que l’on voit tout au début de la vidéo. Le beau moteur V8 de 4.3 litres ( d’où le nom V8 Vantage N400 Roadster ) ronronne.

Arrivés dans le coin de Vincennes, Stéphane d’Auto Emotions me propose de prendre le volant. Alors là c’est particulier : avant qu’on me le propose j’étais tout pressé et au moment de le faire , on a un petit peur .. en effet plus de 100 000 euros sous les doigts, on préfèrera faire attention 😛

La conduite est tout sauf désagréable, on s’assoit confortablement dans les sièges en cuir de l’AM. On claque la porte bien épaisse, une petite bulle vient de se créer. Bienvenue à bord.

Le moteur démarre d’une pression sur le bouton Start. Les aiguilles s’animent, le GPS Navigon 2110 / ordinateur de bord sort. Vous êtes paré !

En ville, j’avoue que j’aurais particulièrement peur si je possédais cette auto : on est très bas dans la voiture et on voit donc mal les jantes faites dans un alliage plus que coûteux, le risque de se faire un trottoir est présent ! Heureusement les personnes ayant les moyens de s’offrir un tel bolide ne sont pas à quelques milliers d’euros près.

Point sympa du Roadster : la possibilité de profiter du beau temps en quelques secondes (même si c’était nuageux, nous avons décapoté)

Aston Martin V8 Vantage N400 Roadster décapoté

Une fois prise en main , la boîte séquentielle est un bonheur ( avec un mode « calme » et un mode « sport » ). Les freins ne font qu’accompagner en toute sérénité la puissance diabolique de l’auto .. j’ai un petit peu appuyé sur la pédale et Stéphane qui m’accompagnait a commencé à embrasser la planche de bord 😛

Bref, voiture d’exception. Mais avec la bonne idée d’être discrète : l’Aston n’est pas une de ces voitures « bling bling » associées aux marques comme Ferrari et Lamborghini. C’est une voiture raffinée, élégante mais pas tape à l’oeil.

Conclusion : si j’avais les sous, je sais où je les mettrais 🙂

Notre petite série de photos :

Vidéo également publiée sur Dailymotion