021C_car_001

Le concept-car est à la production automobile ce que la haute-couture est au prêt à porter, un laboratoire d’idées qui effleure ou dévoile les dernières innovations de style et/ou de technologie. Passée l’euphorie de leur mise en lumière lors des grands salons internationaux, certains concepts tombent dans l’oubli, d’autres se réincarnent plus ou moins directement dans une nouvelle famille de produits. Cette rubrique vous fait revivre l’émotion que j’ai ressentie à la présentation de certains d’entre eux. Le premier est un coup de cœur qui dure : la Ford 021C.

Ford et le carrossier Ghia ont l’honneur d’inaugurer cette nouvelle rubrique qui deviendra, je l’espère, régulière, si, comme moi, vous aimez parfois jeter un œil en arrière sur une actualité automobile qui va souvent très vite.

La genèse du premier concept car de cette nouvelle rubrique tient dans l’intention de J.Mays-vice président de Ford en charge du design, de présenter » une vision automobile qui sorte des sentiers battus » . Pour cela il fait appel à un designer extérieur à Ford et alors novice en automobile, Marc Newson, un designer industriel australien de 35a. Le concept de petite urbaine détonante aurait pût s’appeler Choupinou tant il est choupinesque et craquant, tant il parle à notre âme d’enfant, mais son auteur préfèra le baptiser de la référence Pantone de sa couleur préférée, l’orange 021C ! A la froideur de ce patronyme codé répond l’exaltation de ses couleurs qui claquent comme un refus catégorique de s’aligner sur les codes gris noirs ou argent du haut de gamme automobile de l’époque. C’est un formidable clin d’œil aux teintes vives et aux formes plastiques de l’an 2000 en vogue dans la mode et l’équipement de la maison.

 

ford-021c-concept

Difficile de rester indifférent au style extérieur. La voiture a la particularité d’apparaître à la fois démodée ( son profil évoque une Trabant sous DHEA) , terriblement avant-gardiste et en même temps très familière, comme un objet de notre inconscient. En fait, son design marqué par l’attachement de Newson au biomorphisme qui met l’accent sur la puissance de la vie naturelle et l’utilisation de formes organiques ( lignes lisses, transparence et absence de bords tranchants) est aussi simple, frais et spontané qu’un dessin d’enfant ! Sa force est là, et pourtant il sera accueilli plutôt froidement lors de sa révélation publique au Tokyo Motor Show en 1999. D’aucuns lui reprochent son aspect jouet trop éloigné d’une possible industrialisation. A l’époque la mode est aux voitures toujours plus grosses, toujours plus lourdes, toujours plus chargées de technologies. Ford prend le contre-courant radical d’une sorte de »Less is more » trop en avance sur son temps. A l’aube de l’an 2000 le public n’est pas prêt à faire des concessions, il en veut toujours plus, il faut que ça brille et que ce soit clinquant ! Les professionnels rigolent comme quand Renault leur a montré sa Twingo et son drôle de champignon-warning en 1993. Cette voiture n’est pas sérieuse, elle n’est pas industrialisable. C’est vrai, et alors ? Si il est bien un moment où les designers automobiles peuvent se défaire des contraintes techniques liées à l’homologation ou l’industrialisation de la série c’est bien à l’élaboration d’un concept-car qui a entre autres missions de vendre du rêve et de toucher au cœur du public.

Le créateur des styles intérieur et extérieur qui n’avait jusque là jamais collaboré avec un constructeur automobile n’a pas essayé de se trouver un nouveau genre, une nouvelle signature, il s’est simplement et heureusement appliqué à transposer à l’automobile ce qu’il savait faire en mobilier, en textile ou en horlogerie. Newson est un designer éclectique qui a déjà œuvré pour Capellini et Alessi en équipement de maison, et même pour Dassault en dessinant l’intérieur de l’A380 ! « SON » concept-car ressemble au reste de son œuvre : simple, beau et fonctionnel. Il parle de son travail comme un « jet subliminal » qui lui permet de ne pas avoir le temps de trop penser ; le concept 021C doit donc son génie à la fulgurance de son trait, cette simplicité extrême qui en fait sa grande sophistication.
Le concept 021C mesure 3.60m de long pour 1.65m de large. Quand je vous disais qu’il était choupinou ! La prouesse du style tient aussi dans le fait de pouvoir dessiner un profil tricorps aussi équilibré avec un gabarit aussi contenu. Quinze ans après, son dessin n’a pas pris une ride. Sa ligne néo-rétro est chargée de souvenirs automobiles comme la Giulietta de Giorgetto GIUGIARO ou le concept Fiat ESV 1500 de 1972 qui concouru au challenge de l’organisme américain NHSB ( National Highway Safety Bureau) qui proposait alors de concevoir un véhicule garantissant un niveau de sécurité passive maximale.
Les faces avant et arrière paraissent interchangeables ( comme le concept Citroën C.Cactus – Francfort 2007) : les feux et projecteurs se présentent sous forme d’un long bandeau translucide et lumineux, blanc à l’avant, rouge à l’arrière. Tous deux abritent l’ovale bleu Ford. Le tout est serti et protégé dans un large anneau métallique, comme le seraient un diamant ou un rubis en orfèvrerie. La pureté du profil est à peine encombrée par la discrète protubérance des rétroviseurs qui auraient dû ou pu rassurer le public qui n’y voyait qu’un engin de cartoon. Les poignées de porte sont de simples boutons éclairés. A l’arrière la malle dispose d’un système d’ouverture original et immensément attachant. Nouveau clin d’œil à son savoir-faire dans le dessin industriel appliqué aux meubles, Newson a gratifié la 021C d’un coffre-tiroir comme une vraie commode. De profil, tiroir ouvert, la découpe de l’ouverture du coffre crée un effet de style admirable et unique, le trait est radical, pur et sûr !
Le soin du détail va jusqu’aux pneus qui, chose peu commune il y a 15 ans, ont été dessinés spécialement pour ce concept Ford par Pirelli. Ce sont de « grandes » roues de 16’’ ( nous sommes en 1999 et c’est une dimension énorme pour une citadine !) qui confèrent à Choupinette des prétentions et une posture presque sportive. C’est vrai qu’avec une caisse en fibre de carbone, garante de rigidité autant que de légèreté et motorisée par un essence 1.6l Zetec qui entraîne les roues avant avec une boite auto à quatre vitesses, le concept 021C a du répondant sur l’asphalte et certainement de quoi séduire aussi en dehors des podiums de salon.

021C-F

021C_car_002021C_car_003

N’ayant pas plus d’informations à vous transmettre au sujet du prétendu dynamisme de la 021C sur route, je vous invite à continuer l’exploration statique du concept en vous proposant de monter à bord. L’accès est facilité par quatre ouvrants à ouvertures antagonistes et à des sièges tournants. Difficile de résister c’est presque du racolage passif ! L’habitacle est très aéré et les montants étroits autant que les grandes surfaces vitrées confèrent une sensation d’espace bienvenue. Comme par réflexion de miroir, l’imprimé en serpentins du sol ( parfaitement plat) se retrouve dans la lumière d’ambiance du toit translucide. Ce graphisme reprend lui-même le dessin des pneus.
Le fabricant de meubles italien B+B Italia a produit les fauteuils mobiles conçus par Newson qui a donc véritablement tout fait dans cette voiture ! Même le dessin des compteurs porte sa patte avec la collaboration de la branche horlogerie de son studio de création londonien. Le tableau de bord apparait comme une seule et simple pièce qui coulisse avec le volant sur un axe vertical. La jante du volant monobranche accueille deux boutons push qui agissent sur la sélection des rapports de la boite auto.Dans le même souci d’optimisation ergonomique, les cadrans implantés au centre de la planche couleur carrosserie pivotent dans leur orbite ! Leur graphisme est particulièrement réussi, sobre et de bon gout. La seule ombre ici est le système audio qui détonne avec le raffinement général de l’habitacle. Sûr qu’aujourd’hui il serait avantageusement remplacé par un simple dock pour smartphone. Fier de son œuvre ou désireux de ne laisser personne d’autre que lui revendiquer quoi que ce soit de la création d’un concept-car qu’il a suivi dans toutes ses lignes, Marc Newson a gravé sa signature dans le couvercle de l’airbag passager. Le parti pris de la couleur est aussi remarquable à l’intérieur du véhicule qu’il l’était à l’extérieur. L’occasion de vous faire part de mon ignorance sur le pourquoi du comment d’une deuxième version du concept de couleur vert lime. Pourquoi la 021C qui porte le nom d’une variante orange s’est t-elle retrouvée affublée d’une teinte verte? Aucune info officielle à ce jour, je compte sur vous pour partager ce que vous pourriez savoir à ce sujet, merci.

 

021C_car_007

 

10268426_4245468632355_8244688672144963932_n

 

Quinze ans après sa présentation que reste t-il du concept 021C ? Dans la gamme Ford, pas grand-chose, sinon rien. Il est vrai que le dessein alloué à ce concept n’a jamais été précisément énoncé. Sa structure d’hyper sportive en carbone et son excellente accessibilité sont restées lettres mortes. Le design néo-rétro n’est pas devenu une réalité industrielle pour Ford, mais la marque américaine s’est pleinement engagée dans un style saillant très travaillé ( le kinetic design) loin du minimalisme de ce concept. Deux ans après la 021C, BMW ressuscitait la Mini avec le succès que l’on sait, suivi quelques années plus tard par Fiat et sa nouvelle 500. Fiat qui a aussi commercialisé une série spéciale de sa mythique Panda en partenariat avec Alessi , un puce à malices qui reprenait à son compte les couleurs audacieuses du concept Ford non sans faire un clin d’œil appuyé à Marc Newson avec cette signature Alessi, collaborateur historique du designer … Plus proche de nous, en 2007, Citroën explorait avec bonheur le concept « Less is more » avec le génial C.Cactus ( très différent du C4 Cactus actuel) dont les intentions rappellent certaines postures du concept 021C. En 1999, Newson voulait résoudre avec Ford l’équation d’un véhicule urbain élégant, simple, abordable et respectueux de l’environnement. C’était en 1999, à l’époque tous les modèles étaient systématiquement remplacés par une nouveauté plus volumineuse et plus lourde. C’est tout l’inverse de la tendance actuelle et c’est ce que me fait écrire que Ford a été très modestement un précurseur qui s’ignore. Le concept 021C n’aura eu aucune descendance directe dans la gamme du géant américain mais indirectement, l’admirable travail de Marc Newson s’est retrouvé dans les gênes ou gimmicks de modèles arborant d’autres labels. Et c’est bien Newson qui profita le plus de sa création; cette incursion dans le design transport a fini d’assoir son statut de grand maître du design industriel. Chapeau l’artiste !

 

Alfa_Romeo_Giulietta_Berlina_1959_3-3-832_1-2

Alfa Roméo Giulietta

1971_Fiat_ESV_1500_03

Le concept Fiat ESV 1500

ccactus

2007Citroen_C-Cactus_01

Concept-car Citroën C.Cactus 2007

 

 

Quelques réalisations typiques du style Marc Newson, visitez le site officiel ici

orgone-marc-newson-rot-b 1024px-Embryo_Chair AC22

 

ford5

 

Crédits photos : FORD / FIAT / ALESSI / CITROEN / MAGIS